Resident Evil Resistance : un mode coopératif et explosif

Le - modifié le

Avant d'être directement relié au remake du troisième opus, Resident Evil Resistance devait être un titre multijoueur à partie entière. Revenons sur cet « opus » pas comme les autres.

Le don de la communication

Au départ, Project Resistance (qui deviendra Resident Evil Resistance) est présenté par Capcom comme un épisode inédit mettant en avant une jouabilité asymétrique. Finalement, il s'agit plus d'un mode multijoueur qui aura servi à la promotion du remake de Resident Evil 3. En effet, l'épopée de Jill Valentine sortie en avril dernier est épaulée par cette expérience connectée qui vient apporter un peu de fraîcheur à une recette toujours aussi prenante. Avec un tel ajout, l'éditeur nippon souhaite s'adresser aux joueurs qui aiment le challenge, la compétition, la coopération, mais également la stratégie.

Chacun pour sa peau ?

Une partie de Resident Evil Resistance oppose à chaque fois deux équipes. La première est composée de quatre survivants et la seconde d'une seule personne : le Mastermind. Ce dernier peut être considéré comme le grand méchant de cette aventure connectée puisqu'il place lui-même les pièges et les monstres dans chaque salle. Le but étant bien évidemment d'anéantir le camp adverse qui doit tout faire pour progresser et rester en vie. Ainsi, tout le monde doit réfléchir pour mener sa mission à bien.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Jouer le Mastermind est extrêmement jouissif ! En effet, le joueur doit passer d'une caméra de surveillance à l'autre pour garder un œil sur les quatre survivants. Il faut alors placer les pièges et autres créatures avec subtilité pour ralentir la progression des autres joueurs. Le bestiaire est toujours aussi varié et il est également possible d'agir sur l'environnement en éteignant des lumières par exemple. Mais attention, les pouvoirs du Mastermind ne sont pas illimités. Ils mettent un certain temps à se recharger. Les utiliser sans réfléchir fera perdre de précieuses secondes que l'autre groupe pourra utiliser pour avancer.

L'union fait la force

Contrairement à un grand nombre de titres multijoueurs, Resident Evil Resistance demande à l'équipe des survivants de s'entraider à chaque seconde qui passe. Lorsqu'un coéquipier est mis à terre, il est primordial de l'aider. Si tirer sur les monstres est toujours tentant, rester groupé est essentiel. En effet, même à quatre, le sentiment de vulnérabilité face aux vagues de zombies, lickers et autres mutants est omniprésent. Sans compter que Mister X, le célèbre antagoniste de Resident Evil 2, répond présent. C'est le Mastermind en personne qui le contrôle. Il s'agit du monstre le plus puissant que seules les équipes aguerries pourront défaire.

Un vrai Resident Evil

Reprenant le point de vue à la troisième personne si cher à la série, le bestiaire, l'arsenal conséquent et l'ambiance oppressante, ce Resident Evil Resistance ne doit pas être pris à la légère. Le gameplay exigeant nécessite une maîtrise parfaite autant chez les survivants que pour le Mastermind. Puis vous auriez tort de vous priver de ce mode compris dans chaque copie de Resident Evil 3.