Le -
modifié le -

Réorientation en cours de parcours, comment s'y prendre ?

© iStock

La réorientation, c’est possible

Que vous ayez opté pour une licence universitaire, un BTS ou encore un DUT vous pouvez être amené à rencontrer des difficultés, voire vous rendre compte que cette filière ne vous convient pas. Il peut alors être intéressant de procéder à un changement d’orientation. Deux solutions s’offrent à vous : stopper provisoirement vos études en attendant la rentrée prochaine ou, mieux encore, effectuer une réorientation en cours d’année.

Que ce soit en première, deuxième ou troisième année de licence il existe certaines passerelles pour basculer vers une formation universitaire proche ou intégrer un BTS ou un IUT. Il est également possible de se tourner vers certaines écoles privées proposant des rentrées décalées à partir de janvier. La réorientation par le biais d’une rentrée décalée est également possible si vous êtes en BTS ou en DUT.
 

Quelques conseils pour réussir sa réorientation

Un changement d’orientation n’est pas un choix anodin il est donc essentiel de bien réfléchir en amont. Prenez le temps de réfléchir aux raisons qui vous poussent à envisager une réorientation. Le manque d’encadrement, surtout à l’université, un rythme de travail trop important, un manque d’intérêt ou de débouchés… autant de raisons valables pour envisager un changement d’orientation. Vous avez un peu de temps devant vous, mais si vous optez pour une rentrée décalée (janvier, février), il vous faut prendre votre décision avant la fin de l’année civile.

Autre point important, se renseigner pour connaître toutes les possibilités de réorientation et les délais à respecter. Il faut également vous fixer des objectifs précis pour la suite de votre cursus et savoir vous poser les bonnes questions concernant votre désir de réorientation et ce qu’il peut vous apporter. Ce choix peut se révéler un vrai plus et il est inutile de nourrir un sentiment d’échec suite à une première orientation qui n’a pas fonctionné.