Raphaël Quenard, l'insaisissable chouchou du cinéma français

Le - modifié le - Par .

D'inconnu à star du grand écran, Raphaël Quenard s'est imposé en quelques mois comme un acteur incontournable du cinéma français. On décrypte le phénomène.

Son nom est partout. À 32 ans, Raphaël Quenard est devenu le petit chouchou du cinéma français. Pourtant, il y a encore quelques mois, personne ne connaissait son nom ni même son visage. Alors comment a-t-il réussi à se faire une place ?

Pour commencer, la qualité première de l'acteur originaire de Grenoble est la persévérance. Si les terrains de foot, la chimie, l'armée et la politique étaient au départ son dada, l'interprète de « Yannick » a finalement choisi le 7ème art comme orientation professionnelle, alors qu'il ne s'est jamais considéré comme cinéphile et qu'il n'avait aucun contact. Rapidement, le comédien s'est investi dans l'association 1000 Visages et n'a jamais cessé d'envoyer des centaines de mails aux directeurs de casting, ainsi qu'aux réalisateurs, pour se faire remarquer au sein de cette industrie féroce. 

Son véritable premier rôle, il le décroche grâce à « Chien de la Casse » de Jean-Baptiste Durand (2023), une œuvre nommée, cette année, dans la catégorie César du Meilleur premier film. La carrière de l'acteur s'accélère ensuite. On le retrouve dans « Cash » sur Netflix, « Yannick » du loufoque Quentin Dupieux ou encore l'apprécié « Je verrai toujours vos visages » de Jeanne Henry. 

Quenard l'insaisissable 

Sa réussite, Raphaël Quenard ne la doit pas qu'à sa ténacité. Il se démarque également par sa singularité, son phrasé atypique et magnétique. Au fur et à mesure des interviews, son accent est pointé du doigt. Pourtant, l'acteur n'a rien d'un ovni, mais sa diction fascine.

Raphaël Quenard, c'est aussi le mec cool, le bon pote, celui que les journalistes ont envie de tutoyer. À cela s'ajoute un je-ne-sais-quoi ; un charme insaisissable et une authenticité réconfortante.

Une ascension fulgurante

La révélation du cinéma français est aujourd'hui nommée dans trois catégories aux César 2024. Des distinctions qui résument son étonnante ascension. Nommé dans la catégorie meilleur court-métrage documentaire pour « L'Acteur, ou la surprenante vertu de l'incompréhension », qu'il a coréalisé, ainsi que pour la Meilleure révélation masculine grâce à « Chien de la casse », il l'est également dans la catégorie Meilleur acteur pour « Yannick », aux côtés de Romain Duris, Arieh Worthalter ou encore Benjamin Lavernhe. Un strike !

Alors quels seront ses prochains rôles ? Ses fans s'impatientent mais ne devraient pas être déçus. En effet, l'acteur apparaitra prochainement dans plusieurs productions, dont le très attendu « L'amour Ouf » de Gilles Lellouche avec Adèle Exarchopoulos et François Civil.

Chiloo - Au bord de la mer

Écouter