Quand Ed Sheeran débarque chez le prince Harry pour la bonne cause

Le - Par .

A l’occasion de la «journée mondiale de la santé mentale», Ed Sheeran et le prince Harry ont décidé de proposer une vidéo hilarante afin de sensibiliser les internautes.

Mercredi 9 octobre, une mystérieuse vidéo a été publiée sur le compte Instagram du couple Sussex. On y voit Ed Sheeran sonner à la porte de la demeure du prince Harry: «Ça ne te dérange pas si je rentre avec les caméras?», a alors demandé l’interprète de «Shape of You». Au-delà de ces quelques secondes d’images, personne ne savait la raison pour laquelle Ed Sheeran était convié chez le fils de Lady Diana. Jusqu’à aujourd’hui.

Ce jeudi 10 octobre, Ed Sheeran et le prince Harry ont décidé de s’unir pour «la journée mondiale de la santé mentale». Sur les réseaux sociaux, une autre vidéo a donc été partagée les mettant en scène afin de sensibiliser les internautes. Les deux principaux intéressés sont alors assis devant un ordinateur essayant d’échanger sur les actions possibles.

Mais visiblement, Ed Sheeran et le prince Harry ont décidé de jouer la carte de l’humour. Et pour cause, l’artiste britannique avait tout prévu pour organiser un brainstorming afin de lutter contre les stéréotypes liés… aux roux! «Je pense juste qu’il est temps de se relever et de dire que nous n’allons plus accepter. On est roux. On peut se battre», explique Ed Sheeran, non sans une évidente pointe d’humour.

Ed Sheeran engagé

Engagé, celui qui a touché 20 millions de dollars en 2018 a lui aussi partagé la vidéo de cet échange sur son compte Instagram. Si les deux hommes ont opté pour l’humour, le sujet n’en reste pas moins important: «Moi-même et le prince Harry, nous voulons nous assurer que, non seulement aujourd’hui mais chaque jour, vous preniez soin de vous, de vos amis et de ceux qui vous entourent. Pas besoin de souffrir en silence, partagez ce que vous ressenter, demandez à quelqu'un comment il va, écoutez pour avoir la réponse, soyez prêt à demander de l’aide quand vous en avez besoin et sachez que nous sommes tous ensemble.»

Lire aussi