PS5 : premières infos de Sony (puissance, 8K, SSD, date...)

Le - modifié le

Après plusieurs mois de rumeurs, Sony officialise enfin sa PS5 en nous livrant quelques informations importantes sur ses composants, ses possibilités et sa sortie. Suivez le guide !

Ce n’est un secret pour personne, avec plus de 91 millions d’unités vendues dans le monde, la PS4 est la console de salon la plus populaire de sa génération. Et même si elle a eu droit à un petit lifting (PS4 Slim) et à une version boostée (PS4 Pro), la dernière PlayStation commence à peser le poids de l’âge compte tenu de sa sortie initiale en novembre 2013.

Aussi, beaucoup attendent de voir ce que Sony nous prépare pour l’avenir, d’autant que le concurrent Microsoft ne reste pas les bras croisés et est en train de nous préparer une Xbox One All Digital (sans lecteur de disque) et ainsi qu’une nouvelle Xbox plus puissante que la Xbox One X.

Ne l’appelez pas “PlayStation 5”

Après des mois de rumeurs, c’est désormais officiellement que l’on apprend l’existence d’une future console Sony, grâce à une longue interview de Mark Cerny accordée à Wired, architecte du système de la PS4, également à l’oeuvre sur la “PS5”. Durant cette dernière, l’intéressé (développeur également des jeux Marble Madness et Knack) a révélé plusieurs détails croustillants sur la “PlayStation de nouvelle génération” ; Cerny refusant d’utiliser le mot “PlayStation 5” ou “PS5” pour le moment.

Pas en 2019

C’est dit, n’attendez pas la nouvelle PlayStation avant 2020 car si Cerny évoque qu’un bon nombre de studios travaillent déjà sur des kits de nouvelle génération, Sony souhaite laisser le temps aux créateurs de jeux d’ajuster leur manière de travail aux possibilités inédites de la “PS5”. On comprend mieux pourquoi la firme nippone a décidé de ne pas être présente au salon E3 2019 de Los Angeles (plus grand salon au monde).

Une console bien plus puissante et rapide, en partenariat avec AMD

Pour autant, il s’agit bien d’une nouvelle console ambitieuse, dotée d’une nouvelle architecture matérielle. Mark Cerny nous apprend qu’elle comportera de puissants nouveaux CPU (processeur) et GPU (chipset graphique), spécialement conçus par la marque AMD, qui construit les processeurs Ryzen et les cartes graphiques Radeon. Tout cela pour proposer une expérience visuelle et sonore (“son 3D”) inégalée selon Cerny.

8K et ray tracing à bord

Grâce à ses composants plus modernes, la PlayStation “next-gen” pourra afficher des jeux vidéo en résolution 8K et supportera la technologie “Ray Tracing” (qui améliore notamment les effets d'ombres et lumière ainsi que les reflets) qui commence à être de plus en plus présente sur les jeux PC actuels, sous l’impulsion du construction Nvidia, concurrent d’AMD. Par contre, l’interviewé ne dit pas s’il ne s’agit que d’une compatibilité logicielle (assez peu qualitative) ou d’une accélération matérielle (optimale pour l’avenir).

Des temps de chargement beaucoup plus courts, grâce au SSD

Selon Mark Cerny, une des clés de la future génération sera le disque dur. Il affirme avoir discuté avec des développeurs du monde entier depuis 2015, pour voir ce qu’il faudrait ajouter en priorité à la nouvelle console PlayStation. Une des demandes les plus fréquentes était d’avoir un stockage SSD (Solid State Drive). Une technologie de stockage de type mémoire flash, plus rapide, silencieuse et coûteuse, à la différence du “HDD” (Hard Disk Drive) qui est un stockage mécanique, plus fragile, lent, bruyant et bon marché, embarqué jusqu’à présent sur toutes les consoles de salon, sauf la Switch.

Qu’à cela ne tienne, Sony dévoile que sa prochaine PlayStation disposera d’un stockage SSD qui réduira très fortement les temps de chargement et d’installation des jeux (temps de transfert 19 fois plus rapides !). Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les joueurs ; d’autant que les jeux sont de plus en plus lourds, à l’image de l’excellent Red Dead Redemption 2 qui pèse plus de 90 Go sur le disque dur des PS4 et Xbox One ! Ainsi, lors d’une démo, cela a pris moins d’une seconde à Cerny pour changer de zone dans le jeu Marvel’s Spider-Man sur le kit de développement PS4, contre 15 secondes sur PS4 Pro !


Seule inconnue : les SSD étant bien plus chers que les HDD, cette technologie aura un impact net sur le prix de la “PS5”. Sera-t-il possible d’avoir un espace de stockage confortable et véloce pour moins de 500 euros (le prix de 499$ est évoqué par certaines rumeurs) ? Le temps nous le dira.

Compatible avec la PS4 et le PS VR PS4

Autre information très importante, Cerny précise que la “PlayStation 5” sera totalement rétrocompatible avec la PS4 ! Il évoque même que de nombreux jeux sortiront sur PS4 et sur la console de nouvelle génération (à la Rédac’, on pense notamment à Death Stranding et The Last Of Us Part 2).

Toujours dans cette optique, la nouvelle console Sony sera compatible avec le casque VR actuel de la marque (PlayStation VR). Mark Cerny n’a pas voulu trop en dire mais affirme que la réalité virtuelle est très importante pour le constructeur japonais. En clair, on ne sait pas encore officiellement s’il y aura un nouveau casque PS VR (PS VR 2 ?), mais cela est fort probable.

Des jeux “PS5” en physique et en téléchargement

Enfin, l’architecture de Sony évoque que la PlayStation Next-Gen acceptera les jeux aussi bien sur supports physique (vendus en boîte) que dématérialisé (téléchargement). Un message fort envoyé à destination des magasins traditionnels et des personnes qui ont une connexion internet peu rapide, l’envie de garnir leur collection et d’échanger / revendre leurs jeux… ou pour tous les réfractaires aux jeux en streaming (cloud gaming).

Que pensez-vous de ces annonces ? Qu’attendez-vous des futures consoles de salon ? Pensez-vous qu’elles auront encore une carte à jouer face aux services de cloud gaming comme Shadow ou Google Stadia ? Dites-le nous dès maintenant, sur les comptes Twitter et Facebook NRJ Games !