Le -
modifié le -

Pourquoi Pink a surpris ses fans avec son album "Beautiful Trauma" ?

© ©Dave J Hogan / Getty Images

L’esprit de l’album

Sorti le 13 octobre 2017, presque un an après la naissance de son deuxième enfant, Jameson Moon Hart, "Beautiful Trauma" s’est entouré d’une production prestigieuse. Au casting, on retrouve l’auteur-compositeur Max Martin, à l’origine de nombreux succès pour Katy Perry ou The Weeknd, ou encore Mattman & Robin ainsi que Shellback. Mais derrière ce gratin de la musique pop, c’est bien la personnalité de Pink qui se dessine, plus grave, comme un élan de l’âme. Le piano domine le disque, créant une ambiance reposante.

Certains fans n’ont pas reconnu le côté survolté et ultra vitaminé de la chanteuse, présent dans son album "Funhouse". En échange, ils sont entrés dans l’univers plus personnel de Pink, qui aborde dans cet album délicat composé de 13 morceaux des sujets d’actualité mêlés à ses propres blessures. "Je pense que c'est quelque chose qui parcourt toutes ses chansons, toutes ses paroles, cette fierté d'authenticité et de ne pas se changer et de ne pas correspondre à ce dont il faudrait qu'elle ait l'air dans l'espace public", explique Sandrine Galand, spécialiste du féminisme dans la culture populaire.

Titres phares de "Beautiful Trauma"

Dans son titre "What About Us", c’est un lead plein feu sur l’Amérique de Donald Trump. Le clip "Beatiful Trauma" met en scène l’icône pop aux côtés de Channing Tatum pour une parodie amoureuse des années soixante, sur fond de ring de boxe. Dans cet opus, Pink entraîne son public sur des tempos endiablés, tels les extraits "Where We Go", pop country, "I am Here", mix de folk et de gospel ou "Secrets", qui sonne l’ère électro-pop.

Mais la chanteuse n’a pas cherché à faire de son opus une série de hits. Elle a préféré chanter avec son cœur, comme en témoignent ces ballades poignantes. "You Get My Love", vertigineux solo-piano, ou "Wild Hearts Can’t Be Broken" à l’écriture aiguisée montrent les performances vocales de Pink tout en offrant à ses fans un moment de pure émotion. Seule sa collaboration avec Eminem sur "Revenge" rappelle son goût pour le rap.

Le "Beautiful Trauma World Tour"

Même si Pink a surpris ses fans avec son album qualifié par certains de trop sage, sa tournée mondiale : le "Beautiful Trauma World Tour" bat son plein. Plus qu’un concert, Pink fait du Pink, pur, acrobatique, vitaminé, avec des costumes et des décors soignés. La pop star livre à son public, venu de tous les horizons, un spectacle qui reflète les talents uniques de l’artiste.

En véritable athlète qui prend des risques dans ses démonstrations, le public tremble, retient son souffle. Tête à l’envers, sans aucune sécurité, à 25 pieds au-dessus de la scène, Pink chante "Secrets". En tunique rouge, blouse blanche, combinaison noire à paillettes, l’artiste multiplie les effets visuels. Chaque titre raconte une histoire et, pendant deux heures, l’Aréna est aux anges, se retrouvant dans le désert, dans des forêts mystérieuses. La tournée de Pink commencée en mars 2018 à Phoenix s’achèvera le 2 novembre 2019 à Austin.