Le -
modifié le -

Portrait de Phil Spencer, l'homme qui a révolutionné la marque Xbox

© 

Des débuts prometteurs

L'américain Phil Spencer fut le jeune prodige que tout passionné de jeu vidéo a rêvé d'être au moins une fois dans sa vie. En effet, il a tout d'abord commencé en 1988 chez Microsoft où il s'est retrouvé à manager des projets de grande envergure tels que le développement d'Encarta. Cette fameuse encyclopédie numérique, créée par le géant informatique, rassemblait un nombre impressionnant de connaissances pour l'époque (1993-2009) et fut même traduite en plusieurs langues. Parmi les autres projets notables auxquels il participa, on compte également Microsoft Works et Microsoft Money.

De promotion en promotion...

Outre un début de carrière aussi remarquable, le diplômé de l'université de Washington était loin de se douter de ce qui l'attendait. La firme Microsoft, bien consciente des atouts de Phil Spencer, décida de lui confier une responsabilité encore plus importante : celle de manager général de Microsoft Game Studios en 2008. Cette branche de Microsoft étant spécialement conçue pour développer et éditer les jeux vidéo exclusifs aux consoles Xbox, ainsi qu'aux ordinateurs et tablettes Windows.

Ce manager de génie, passionné de jeux vidéo, fut un an plus tard promu au poste de corporate vice president de Microsoft Game Studios, renommé Microsoft Studios en 2011.

Phil Spencer, l'homme de la situation

En 2014, Phil Spencer connaît un nouveau rebond dans sa carrière et accède au poste de dirigeant du pôle Xbox (Xbox, Xbox Music, Xbox Video, Xbox Live et bien sûr, Microsoft Studios) à la place de Marc Whitten. Il se voit ainsi confier, en sa qualité de vice-président du gaming chez Microsoft, la dure tâche de rehausser les ventes de la Xbox One, face à une rude concurrente : la PlayStation 4.

Déjà présent depuis 2010 à toutes les éditions de l'E3 pour assurer les conférences Xbox, Phil Spencer a su s'imposer comme un représentant atypique, charismatique et finalement indispensable à la marque. Pris dans la guerre impitoyable à laquelle se livrent les deux géants (Microsoft et Sony) depuis des décennies maintenant, Phil Spencer est parvenu à redorer le blason Xbox avec ses discours poignants et engageants pour les inconditionnels de la console de Microsoft ! La priorité pour lui n'est pas de vendre plus de consoles, comme l'a très clairement fait comprendre Spencer, mais bel et bien de proposer du contenu exclusif, de fidéliser les joueurs et de leur donner tout simplement envie de jouer sur Xbox.

Ainsi, les prochaines Xbox Anaconda et Lockhart (ex Scarlett) présentées officiellement à l'E3 2019 comptent bien rattraper le retard pris par leur petite sœur (Xbox One) par rapport au catalogue de jeux de Sony. Le patron de la division Xbox a notamment annoncé avoir pris des mesures drastiques, comme le rachat prévu d'Obsidian, un éditeur connu pour ses RPG à succès. Ceci dans le but d'enrichir l'offre de valeur proposée aux joueurs et de reconquérir le cœur des fans de la première heure.