Le -
modifié le -

PlatinumGames : un studio qui a du tranchant

© 

Des anciens de Capcom à la barre et un premier titre ultra-violent

En 2007, PlatinumGames naît de la fusion d’Odd Ltd et de Seed Inc, deux sociétés nipponnes fondées par des anciens de Capcom, notamment Tatsuya Minami et Atsushi Inaba. L’année suivante, le studio annonce un partenariat avec Sega pour réaliser quatre projets. Parmi eux, on retrouve MadWorld, leur premier jeu à voir le jour sur Wii en 2009. Le choix du noir et blanc et la direction artistique évoquent sans conteste Sin City. La violence exacerbée, le contexte futuriste proche de Running Man et de New York 1997 ainsi que le rythme effréné des combats en font un titre à part entière. Le contraste est d’autant plus saisissant sur une console à l’image « tout public ».

Un succès immédiat, une qualité de développement constante

S’ensuit Infinite Space, un RPG sur fond de space opera destiné à la Nintendo 3DS. Avec Bayonetta, le studio tient là un sérieux concurrent à Devil May Cry. Beat them all par excellence, le jeu met en vedette une héroïne sexy aux pouvoirs redoutables. Utilisation d’armes ou de magie, frappes directes avec enchaînements, système d’esquives… Le gameplay se veut complet et extrêmement précis pour rendre l’expérience la plus fluide possible. Fort de cet engouement, Vanquish passe un peu inaperçu auprès du grand public. Il n’en demeure pas moins un titre efficace et dynamique s’insinuant dans un univers futuriste cohérent.

L’action au centre de toutes les attentions ?

D’autres jeux voient le jour et confirment la prédilection du studio pour des productions nerveuses. Preuve en est avec Metal Gear Rising : Revengeance qui tranche littéralement avec l’orientation infiltration de la saga d’Hideo Kojima. En 2014, Bayonetta 2 fait l’unanimité, reprenant les mécaniques de son aîné pour une expérience toujours plus intense. Après de modestes portages, les développeurs s’attèlent à un double projet : Star Fox Zero et Star Fox Guard. Une licence chère aux fans de Nintendo. La firme nipponne souhaite ensuite se diversifier en travaillant sur un action-RPG, Nier : Automata, dont l’intrigue se déroule dans le même univers que Drakengard.

Les dernières sorties et les projets à venir pour PlatinumGames

Après une brève incursion sur plateforme Android et iOS avec World of Demons, PlatinumGames réitère sa collaboration avec Square Enix pour un nouveau RPG intitulé Babylon’s Fall. L’année 2019 devrait également voir arriver Astral Chain, un jeu d’action prenant place dans un futur incertain. Grâce à sa notoriété et à ses excellentes productions, les développeurs de PlatinumGames ne manquent pas de projets. Bien qu’aucune date n’ait été annoncée pour l’instant, Lost Order est prévu pour les mobiles. Il proposera une aventure du type tactical-RPG. Mais c’est surtout la mise en chantier de Bayonetta 3 qui focalise toutes les attentions sur l’avenir du studio. Au vu de ce que ses équipes fournissent depuis une dizaine d’années, il ne peut être que radieux.