«Outer Banks»: comment Madelyn Cline et Chase Stroke ont géré leur rupture sur le tournage ?

Le - Par .

Après plus d’un an de relation, les deux acteurs phares de la série se séparent. Mais comment ont-ils géré leur rupture sur le tournage de la saison 3 ?

D’ici quelques jours, la saison 3 d’«Outer Banks» débarque enfin sur Netflix. Après de longs mois d’attente, les fans vont enfin découvrir la suite des aventures des Pogues. John B va-t-il retrouver son père ? L’or reviendra-t-il entre leurs mains ? Quant est-il des relations frère et sœur de Raph et Sarah ? Tant de questions qui trouveront leurs réponses prochainement.

A la veille de cette saison 3, une autre interrogation se pose du côté des fans. Comment s’est réellement passé le tournage d’«Outer Banks» entre Madelyn Cline et Chase Strokes ? En effet, les deux acteurs sont sortis ensemble pendant plus d’un an. Dès leur rencontre, Sarah et John B tombent follement amoureux. Une idylle qui se poursuit hors caméra. Malheureusement, le couple finit par se séparer.

«Outer Banks»: Madelyn Cline toujours amoureuse de Chase Strokes ?

Celle qui est à l’affiche de «Glass Onion» a fermement expliqué que cette rupture n’a eu aucun impact sur la saison 3 : «Nous avons toujours dit que le travail devait rester intact. Rien d'autre, ni personnel ni le négatif, n'affectera le travail», expliquait-elle à Cosmopolitan.

«Et même si ce n'est pas toujours facile, notre travail consiste à rendre la série mieux que nous ne l'avons trouvée, à rendre la saison meilleure.» Madelyn Cline poursuit son explication en affirmant que cette relation ne regarde qu’eux : «Je ne dois d'explication à personne. Je suis une personne vraiment privée. Il y a une partie de moi qui est à moi et personne d'autre.»

Par la suite, l’actrice déplore que tout le monde se soit mêlé de ses histoires privées : «J'ai réalisé les effets secondaires négatifs de cela tout en traversant la rupture, en réalisant que j'avais laissé entrer les gens et que j'avais l'impression de ne pouvoir les faire sortir. Ça m'a frappée comme un train de marchandises. Je voulais que nous avancions tous les deux et que nous soyons heureux. Il n'y a pas de camp, il n'y a ni victoire ni défaite dans une rupture.»