Le -
modifié le -

Orelsan: que se cache-t-il derrière son hit "La Pluie" avec Stromae ?

Un hymne au mauvais temps

Dans le clip "La Pluie", Stromae se joint à Orelsan pour expliquer qu’à Caen ou à Bruxelles, "y a du soleil que quarante jours par an, tu peux passer l’année à l’attendre". L’ambiance est posée ! On imagine facilement la morosité et la lassitude ambiantes. D’autant qu’à ce temps, s’ajoutent les difficultés sociales et professionnelles : "J'viens d'la terre du milieu où y'a plein de p'tits vieux, où l'chômage et la tisane forment un cercle vicieux."

La nostalgie des villes du Nord

Pourtant, le refrain se conclut par une note positive et optimiste : "mais il fait quand même beau, chez moi il fait beau". Des paroles que l’on pourrait interpréter comme une déclaration d’amour à leurs régions respectives, même si elles souffrent d’une réputation difficile. Et d’ailleurs Orelsan, l’un des rappeurs les plus écoutés de France, le confirme : "Trempé, j'aurais jamais pensé qu'le mauvais temps finirait par me manquer". Eh oui, la pluie et tout ce que représente leurs villes restent malgré tout des souvenirs nostalgiques.