Orelsan et Angèle: leur feat «Évidemment» est sorti

Le - modifié le - Par .

Les deux artistes se sont associés pour un titre inédit, «Évidemment». Celui-ci est disponible sur la réédition de l’album d'Orelsan.

Orelsan est toujours plein de surprises. Un an après la sortie de son album «Civilisation», le rappeur caennais crée l’événement en dévoilant la réédition de ce dernier. En ce 28 octobre, le voilà qui dévoile 10 titres inédits dans ce qu’il a baptisé «Civilisation Édition Ultime». Dedans, les fans retrouvent des morceaux évoqués dans la suite de sa série-documentaire «Montre jamais ça à personne», réalisée par son frère Clément Cotentin.

La plupart sont écris pendant le confinement, mais cela reste une première ébauche pas assez structurée pour l’artiste. Il décide donc de les retravailler avec Skread. Voilà comment sont sortis «Ah la France», «Ok… Super…», «Toujours perdu quand même» ou encore «Évidemment» avec Angèle.

Orelsan et Angèle: comment est écrit «Évidemment» ?

Grâce à la série, les fans d’Orelsan découvrent comment est né le titre «Évidemment» avec Angèle. Aurélien Cotentin contacte la chanteuse belge en lui disant: «J’aimerais qu’on fasse un titre intergénérationnel qui met tout le monde d’accord.» À l’époque lui et ses équipes pensent que le titre sera rapidement terminé. Problème, Orelsan ne trouve pas l’inspiration. «Je vais passer des jours à me dire évidemment quoi je tourne en rond. Je n’y arrive pas.»

Le syndrome de la page blanche s’empare du rappeur. Finalement, il réussit à boucler le morceau deux jours avant de rendre la maquette de son album. Tout le monde s’accorde pour dire qu'«Évidemment» est le plus gros hit qu’il n’est jamais composé. En revanche, du côté d’Angèle, celle-ci trouve que son texte n’est plus à la hauteur face à celui d’Orelsan, qui sera présent aux NRJ Music Awards.

Le projet passe à la trappe en 2021. Mais en voulant sortir de nouveaux titres, Orelsan retombe sur les maquettes de «Évidemment». Il décide alors de sortir le morceau. Aujourd’hui, c’est chose faite, puisque la chanson fait partie de la réédition de «Civilisation Édition Ultime».