Olivia Rodrigo: ses titres «Brutal» et «Traitor» écrit sur Joshua Bassett? Ce qu’il faut savoir sur son album «Sour»

Le - Par .

La jeune américaine sort son tout premier album «Sour». Dedans, des titres déjà cultes, mais aussi de nouveaux singles comme «Brutal» ou «Traitor», qui évoquerait son ex, Joshua Bassett.

Olivia Rodrigo séduit tout le monde! Il y a plusieurs mois, la jeune américaine se fait connaître grâce à son rôle dans la série «High School Musical: The Musical: The Serie». À ses côtés, Joshua Bassett, co-vedette du show. Les deux acteurs sortent ensemble, mais malheureusement leur relation ne dure pas.

L’artiste, affectée par cette rupture, écrit une chanson à son ex, «Drivers License». En quelques jours, le titre atteint les sommets des charts. Tout le monde se passionne pour leur idylle. Le temps passe et Olivia Rodrigo sort deux autres singles «Deja Vu» et «good 4 u». Aujourd’hui, son premier album studio «Sour» est enfin disponible.

Dedans on y retrouve des titres tels que «enough for you», «jealousy, jealousy» ou encore «brutal», que vous pouvez écouter dès maintenant sur la radio digitale NRJ NEW HITS FRIDAY!

Olivia Rodrigo parle-t-elle de Joshua Bassett dans «Traitor»?

Dès la sortie de l’album, les fans d’Olivia Rodrigo sont au rendez-vous. Tous écoutent en boucle l’opus, et une chanson retient leur attention. il s’agit de «Traitor». En effet, les théories fusent sur la Toile. De nombreux internautes sont persuadés que ce titre s’adresse à Joshua Bassett, son ex.

La preuve avec ces paroles: «You talked to her when we were together / Loved you at your worst but that didn’t matter / It took you two weeks to go off and date her / Guess you didn’t cheat, but you’re still a traitor»

Les fans ont bien évidemment analysé ces mots. Pour eux, aucun doute, Olivia Rodrigo parle une fois de plus de Joshua Bassett et de sa relation soudaine avec Sabrina Carpenter. Dans les paroles, elle parle de cet homme qu’elle aime profondément. Mais alors qu’ils sont toujours ensemble, ce dernier se rapproche d’une autre fille. Une histoire que l’on retrouve également dans le titre «Drivers License».

Lire aussi