Olivia Rodrigo : ces ruptures qui subliment son nouvel album « Guts »

Le - Par .

Portée par ses déceptions amoureuses, Olivia Rodrigo réussit avec « Guts » le pari difficile du second album. La preuve avec les revenge songs « Vampire » et « Logical ».

C'est une étape redoutée par tous les artistes dont le premier album a cartonné : confirmer avec le second disque. Stressée, comme elle nous l’a révélé en interview pour la sortie de « Guts », Olivia Rodrigo a cependant relevé le défi avec brio. Elle nous revient, ce vendredi 8 septembre, avec un opus plus mature qui fait l’unanimité auprès du public et de la presse, à commencer par Variety. Le magazine américain lui a attribué tous les superlatifs possibles : « Est-ce l’un des albums les plus intelligents et les plus délicieux de l’année ? Bien sûr que oui ». Rien que ça.

Il faut dire que la chanteuse de 20 ans impressionne ici avec ses sonorités pop-rock. Néanmoins, deux titres ont particulièrement attiré notre attention par leur sonorité et la qualité de leur composition : « Vampire » et « Logical ». Leur point commun ? Elles sont toutes les deux des « revenge songs », ou « chansons de vengeance » en français. Un exercice à la mode cette année et dans lequel la jeune californienne a performé. A notre micro, elle résumait ainsi son nouvel album : un ensemble « de chansons amusantes (composées) à partir de la désillusion ».

Des références à chaque phrase

Dans la première chanson, la jeune artiste évoque avec tristesse une ancienne relation toxique en la comparant à un vampire lui suçant le sang, tant la personne visée l'exploitait : « I used to think I was smart / But you made me look so naive / The way you sold me for parts / As you sunk your teeth into me, oh / Bloodsucker, famefucker / Bleedin' me dry like a goddamn vampire ».

Dans le deuxième morceau, « Logical », elle attaque. Sa voix s’élève merveilleusement bien alors qu'elle se remémore un ex compagnon toxique qu’elle pensait pouvoir changer : « Cause if rain don’t pour and sun don’t shine / Then changing you is possible / No, love is never logical »

Malheureusement, si vous vous posez la question de savoir à qui font allusion ces deux titres, vous n’aurez pas de réponse... Olivia Rodrigo a tenu à préciser avant la sortie de cet album qu’elle n’aurait jamais l’intention de divulguer les sujets de ses chansons : « Je n'ai jamais fait cela auparavant dans ma carrière et je ne le ferai probablement pas. Je pense qu'il vaut mieux ne pas classer une chanson plutôt que de parler de cette seule chose », a-t-elle déclaré au média The Guardian.