Le -
modifié le -

Notre top 5 des meilleurs codes de triche de l'histoire des jeux vidéo

© 

Le code Konami : le cheat code le plus mythique

Créé en 1986 par un développeur du jeu Gradius sur NES, le code Konami (haut, haut, bas, bas, gauche, droite, gauche, droite, B et A une fois le jeu mis en pause) a traversé les générations et est même devenu une référence dans la culture populaire. Présent dans de nombreux jeux de la célèbre firme japonaise (notamment dans certains volets des franchises Castlevania et Metal Gear Solid), ce code est aussi utilisé par d’autres éditeurs de jeux vidéo (League of Legends, Rocket League, etc.) ou par certains sites Internet (exemple du site Internet d’Overwatch) pour débloquer une option, un niveau ou une partie cachée.

Le God Mode de Doom : l’un des plus anciens

Comme le code Konami qui est sans doute le code de triche le plus connu du monde du jeu vidéo, le God Mode de Doom existe toujours plus de 20 ans après sa création. S’activant en tapant simplement "IDDQD" sur son clavier, ce code de triche permettait au joueur d’être immortel dans le mythique jeu vidéo de tir à la première personne sorti en 1993. Le reboot de ce premier volet de la franchise, qui avait ravivé chez nous de beaux souvenirs en 2016, n’a d’ailleurs pas oublié d’incorporer ce code emblématique de l’histoire du jeu vidéo.

Age of Empire : le plus décalé

Autre titre phare des années 90 sur ordinateur, le jeu Age of Empire consistait à faire évoluer une civilisation antique (égyptienne, grecque, etc.) et de l’aider à bâtir un empire. Dans ce contexte historique, le code "BIGDADDY" venait comme un cheveu sur la soupe puisqu’il faisait apparaître des voitures équipées de lance-missiles au milieu de soldats à dos de chevaux ou d’éléphants. Un code totalement décalé, mais terriblement efficace, resté dans la mémoire des joueurs d’AoE qui ont dû se délecter de la sortie fin 2019 de la remasterisation d'Age of Empire II.

GTA V : le plus jouissif

Rares sont les joueurs de la franchise GTA à n’avoir jamais utilisé de codes de triche. Ayant instauré des cheat codes dès le premier volet de sa série fétiche en 1997, Rockstar Games aura particulièrement mis le paquet pour son GTA V sorti en 2013. Invincibilité, obtention d'armes, véhicules spéciaux (notamment volants), contrôle de l'indice de recherche par la police, coups de poing explosifs, etc. : vous pouvez facilement améliorer votre personnage et sa main mise sur l’environnement. Et dans un jeu comme GTA V où l’on doit devenir le roi du chaos, il est forcément jouissif d'être le maître incontesté du monde.

Les Sims : le code le plus vénal

Si le jeu Les Sims a basé une partie de son succès sur les interactions possibles entre ses personnages, l’un des grands intérêts du jeu est aussi d’être capable de se construire la plus belle maison possible et de s'acheter tout un tas d'accessoires pour personnaliser et équiper son Sim, ainsi que l'univers dans lequel il évolue. Alors quand il est possible d’obtenir 50 000 simflouz (l’unité monétaire du jeu) en tapant simplement "motherlode" (sur Les Sims 2, Sims 3 et Sims 4), c’est forcément plus facile. Et ça évite de perdre du temps à aller travailler toute la journée !