Notre top 5 des meilleures introductions dans les jeux vidéo

Le - modifié le

Afin de capter directement l'attention d'un joueur, les premières minutes d’un jeu ont intérêt à être fortes en émotion. Ainsi, nous allons vous présenter cinq introductions qui, selon nous, font partie des plus marquantes.

À chaudes larmes

Même s'il s'agissait d'une nouvelle licence, The Last of Us s'est imposé comme l’un des meilleurs jeux de tous les temps dès sa séquence d'ouverture. Alors que vous vous attendiez à contrôler un Joël adulte qui défouraille du monstre à tour de bras, Naughty Dog a surpris son monde en vous plaçant dans la peau de la fille du héros. Ces premières minutes retracent le début de l'épidémie et le destin funeste qui frappera la jeune Sarah. Absolument déchirante et poignante, cette introduction a marqué les esprits pour un titre qui est encore considéré comme une référence du genre presque 6 ans après sa sortie.

Les apparences sont parfois trompeuses...

Et c'est encore plus vrai lorsqu'il faut évoquer les productions signées Hideo Kojima. Avec Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, le créateur japonais a mis les joueurs sur une mauvaise piste après une séquence initiale aux commandes de Snake à bord d'un navire. Le héros emblématique cède au bout de quelques minutes sa place à Raiden pour tout le reste de l'aventure. Une véritable surprise ! N'oublions pas non plus de mentionner le générique d'ouverture digne d'un James Bond, dont la bande originale est toujours aussi mythique.

Panique à bord !

Avec Uncharted 2: Among Thieves, le studio californien Naughty Dog a tout emporté sur son passage. Après un premier opus de haut vol, les créateurs de Crash Bandicoot ont offert à Nathan Drake une seconde épopée inoubliable. Dès le départ, vous retrouvez l'aventurier aux portes de la mort. En effet, il se trouve à bord d'un train suspendu dans le vide et vous devez escalader sa structure métallique pour sortir de ce pétrin. L'ambiance, la mise en scène et la beauté de cet environnement enneigé ont fait saliver pléthore de joueurs en 2009. En une petite dizaine de minutes, Drake est devenu un personnage légendaire qui aura marqué les esprits pendant une décennie.

Vingt mille lieues sous les mers

Un crash d'avion en plein milieu de l'océan et un phare perdu au cœur de cette immensité bleue. Voilà le postulat de départ de Bioshock. La bâtisse n'a rien d'ordinaire puisqu'elle cache l'entrée d'une cité sous-marine : Rapture. Les édifices de cette ville submergée s'étendent à perte de vue et la faune marine vogue entre les monuments. Le panorama est époustouflant, mais le héros est rapidement plongé dans le noir et vous comprendrez bien vite que quelque chose ne tourne pas rond. Une entrée en matière sombre et enivrante.

Un moyen de transport titanesque

Une fois la fresque dépeignant les événements antérieurs de la saga passée, God of War III vous plonge directement au cœur de l'action. Kratos veut en découdre avec les dieux et quoi de mieux qu'une armée de titans pour détruire l'Olympe. Dès le départ, c'est Poséidon en personne que vous devez occire. Le combat initial prend place sur le corps de l'immense Gaïa qui elle-même bouge en temps réel. Une introduction renversante et une impression d'immensité rarement égalée dans un jeu vidéo.