Notre top 5 des jeux vidéo qui parlent d'écologie

Le - modifié le

Si l'écologie est un fait de société, les jeux vidéo s'étaient déjà emparés du sujet depuis plusieurs années. Ainsi, évoquons les titres qui traitent de ce thème d'une manière plus ou moins légère.

Flower

Initialement sorti sur PS3 en 2009, Flower est le second jeu du studio thatgamecompany. Dans ce titre unique, le joueur incarne un pétale de fleur qui doit se balader au gré du vent dans la végétation pour accueillir d'autres pétales. Le jeu passe donc de tableau en tableau dans une atmosphère calme, sur fond d'une bande originale superbe composée par Austin Wintory. Mais au-delà de sa plastique et de son concept, Flower délivre un vrai message qui interpelle toujours avec force dix ans plus tard. En effet, le titre confronte en permanence le monde paisible de la nature avec la nervosité des grandes villes. Ce monde change au fil des actions menées par le joueur.

Firewatch

Développé par Campo Santo et disponible depuis février 2016, Firewatch met en scène Henry, un homme qui tente de fuir son passé en devenant garde forestier. Sous les ordres de sa supérieure hiérarchique Delilah, avec qui il communique uniquement par radio, notre «héros» doit surveiller les départs de feu dans cette forêt du Wyoming. En plus de la narration entre les deux personnages, le jeu assène des messages en rapport avec l'écologie lorsqu'il s'agit de constater la présence d'ordures laissées par les humains, par exemple. Libre au joueur de les ramasser ou non. Firewatch met aussi la beauté de la nature en avant comme jamais grâce à sa superbe direction artistique.

Grow Home

Dans ce titre créé par Ubisoft, le joueur contrôle un robot nommé B.U.D. Ce dernier doit impérativement sauver sa planète en faisant pousser la Plante-Étoile. Il faut ensuite grimper sur la plante en question pour explorer les îles flottantes qui composent ce monde étrange. C'est en faisant grandir la Plante-Étoile que B.U.D pourra récupérer ses graines qui fourniront de l'oxygène à sa planète natale. Grow Home met donc en avant une certaine idée de l'écologie à travers son gameplay.

Ori and the Blind Forest

Avant de parler d'écologie, les développeurs mettent souvent en scène la destruction de la faune et de la flore. C'est ce qui arrive dans Ori and the Blind Forest. La forêt de Nibel se meurt après une terrible tempête entraînant des catastrophes à répétition dans cette nature autrefois paisible. Dans ce jeu de plates-formes, nous incarnons le petit Ori qui doit explorer ce monde en perdition à la recherche de nourriture. Il devra finalement repousser le mal qui tente de corrompre cette forêt devenue hostile.

Final Fantasy VII

S'il est avant tout connu pour être un des meilleurs RPG de tous les temps, le septième opus de la saga de Square Enix renferme aussi un message écologique. En effet, le joueur suit un groupe d'écoterroristes qui tente de sauver la planète sur laquelle les événements de Final Fantasy VII se déroulent. Pour cela, il faut renverser la compagnie d'électricité Shinra qui épuise petit à petit les ressources du monde de Cloud, Tifa et ses amis. Même s'il ne s'agit pas du seul scénario dépeint dans le titre, l'écologie est pourtant une dimension importante de ce jeu mythique.