Le -
modifié le -

Notre top 5 des jeux de course qui ont marqué leur époque

© 

1. Gran Turismo

S’il ne fallait retenir qu’un seul jeu de simulation de course, ce serait Gran Turismo. Sorti sur PlayStation en 1997, le jeu sous-titré "The Real Driving Simulator" (en français "Le vrai simulateur de conduite") n’avait pas menti sur la marchandise. À l’époque, le rendu visuel et les sensations de pilotage étaient bluffants de réalisme et lui avaient permis de devenir le jeu le plus vendu de l’histoire sur PlayStation. Gran Turismo offrait en plus une très longue durée de vie avec ses épreuves de permis de conduire à passer pour débloquer des circuits et être capable d'améliorer sa voiture ou d'acheter de nouveaux bolides. Plus de 20 ans après, la franchise est toujours au top comme l’a montré la sortie de Gran Turismo Sport en 2017.

© 

2. Mario Kart 64

Alors que le premier volet de la saga, Super Mario Kart, avait déjà été un énorme carton en 1992 sur Super Nintendo (8 millions de jeux vendus), Mario Kart 64 a fait encore mieux cinq ans après. Parmi les premiers jeux disponibles sur la Nintendo 64, il reprenait tout le fun du volet précédent, mais avec deux grosses premières : l’intégration de la 3D et la possibilité de jouer à quatre. Vendu à près de 10 millions d’exemplaires, le jeu sera le deuxième plus gros succès de la Nintendo 64.

3. WipEout

Autre jeu de course qui tanguait volontairement plutôt vers le côté fun que dans la simulation, WipEout a été l'un des jeux phares de l'année 1995. Choisi pour faire partie des jeux commercialisés à la sortie de la PlayStation, ce titre mêlait vaisseau futuriste, grosses sensations de vitesse, environnement 3D et musique électronique. Un cocktail détonant pour l’époque qui avait permis à la PlayStation de réussir son lancement, et à la série de devenir une franchise phare de Sony.

© 
© 

4. Need for Speed: Underground

Autre série phare de jeux de voiture chez Sony, Need for Speed a connu 5 volets sur PlayStation avant de passer en 2002 sur PS2 avec NFS : Poursuite infernale 2. Mais c’est l’année d’après que la série a fait sensation avec la sortie de Need for Speed: Underground qui a repensé le concept de la franchise. Surfant sur le succès du film Fast and Furious, Need for Speed: Underground mettait pour la première fois l’accent sur les voitures "tunées" et les courses de rue. Vendu à 7 millions d'exemplaires, Need for Speed: Underground s'était offert un 2e volet en 2004, membre du Top 10 des ventes de jeux de la PS2 comme son prédécesseur.

5. Burnout

Alors qu’il y a évidemment beaucoup d’autres mentions honorables (les classiques Driver, Colin McRae Rally et Ridge Racer, ou encore les plus récents Forza Motorsport 7 pour sa beauté et Forza Horizon 4 pour son monde ouvert), Burnout reste ce titre qui a démocratisé les collisions dans les jeux de voiture. Si Carmageddon et Destruction Derby avaient déjà mis certains joueurs en appétit, la sortie du premier Burnout en 2001 a clairement révolutionné le jeu de voiture d’arcade. Mixant l’envie de finir en tête de la course et celle d’envoyer dans le décor ses adversaires, la série Burnout compte désormais 10 volets, dont l’excellent Burnout Paradise Remastered.