Le -
modifié le -

Notre top 5 des histoires les plus émouvantes dans le jeu vidéo

© 

Life Is Strange, quand la manipulation du temps est une affaire de nostalgie

En marge d’un gameplay qui mêle habilement aventure narrative et manipulations temporelles, Life Is Strange se distingue également par son atmosphère mélancolique. Les relations familiales, les premiers amours à l’adolescence, l’importance de l’amitié… Autant de valeurs qui trouvent une résonance particulière au fil d’un scénario soigné. La qualité de la narration s’accompagne d’une bande originale d’exception, entre les sons d’ambiance et les tonalités propres au rock indépendant. Dontnod Entertainment insuffle un ressenti unique pour une fin tragique…

Syberia, une aventure poétique

Si l’on reste toujours dans le domaine du jeu d’aventure, Syberia bénéficie d’une écriture qui relève davantage de la prose poétique que d’un récit traditionnel. Dans ce jeu issu de l’imaginaire de Benoît Sokal, l’aspect émotionnel tient autant à l’empathie que l’on éprouve vis-à-vis des différents personnages que des découvertes fantastiques faites en cours de route. Sur fond de cheminement initiatique, l’histoire prône l’ouverture d’esprit et l’émerveillement qui va de pair avec la réalisation d’un rêve, si fou et incroyable soit-il.

The Town of Light, le diagnostic est excellent

S’inspirant d’une histoire vraie, The Town of Light narre le récit de Renée, une ancienne patiente d’un hôpital psychiatrique, qui revient sur les lieux de son calvaire. En plus de reconstituer progressivement ses souvenirs, on découvre les « traitements » et les conditions de vie des personnes internées. Abus, séquestration, internement des enfants et expérimentation sont mis en exergue. Il se dégage une grande sensibilité du titre de LKA, notamment lorsqu’on prend pleinement conscience de la fragilité psychologique de la jeune femme.

The Walking Dead, quand choisir est une affaire de ressenti

Si Telltale Games doit sa notoriété au succès de The Walking Dead, c’est avant tout pour le soin apporté à son intrigue. À la manière d’une série télévisée, le récit est divisé en épisodes. Le jeu oblige à prendre des décisions rapides qui tiennent plus de l’émotion que de la réflexion. De même, ces choix ont des conséquences bien souvent irréversibles sur les événements et les personnages. Ainsi, les erreurs ne sont pas pénalisantes, mais imposent de les assumer, comme dans la réalité. Et dans un monde envahi de morts-vivants, le moindre faux pas peut s’avérer fatal pour vos proches…

The Last of Us, la fin du monde n’aura jamais été aussi émouvante

Rarement un jeu aura autant atteint un tel degré émotionnel que The Last of Us. D’une idée initiale relativement simple, l’histoire développe son propos avec une telle justesse que chaque séquence apporte son lot d’émotions. L’on doit ce tour de force à une caractérisation d’exception où les protagonistes sont aussi crédibles qu’attachants. Sur fond de récit post-apocalyptique désenchanté, le titre de Naughty Dog est devenu une véritable référence en la matière.