Nekfeu: «Les Étoiles Vagabondes», à la quête de la perfection?

Le - modifié le - Par .

Le 6 juin 2019 restera une date gravée dans le marbre pour Nekfeu. En dévoilant son film-documentaire et son album «Les Étoiles Vagabondes» le même jour, l’artiste s’est placé en tête des classements en quelques heures.

«Les Étoiles Vagabondes», un album au cinéma

Nekfeu bouleverse les codes. Après trois ans d’absence sur la scène musicale, le rappeur français a frappé fort pour son retour. Personne ne l’attendait et pourtant, l’artiste préparait de grands projets en secret. Courant mai, une vidéo postée sur Youtube annonce l’impensable. Ken Samaras - de son vrai nom - va sortir son propre film-documentaire. Intitulé «Les Étoiles Vagabondes», il est projeté au cinéma lors d’une séance unique. Nul ne sait à quoi s’attendre. Sur la Toile, les internautes s’impatientent de découvrir ce projet si mystérieux. Le 6 juin, le voile est levé. Ce long-métrage, d’une durée d’1h34, raconte la création et l’écriture de son troisième album éponyme.

«Aujourd’hui j’ai joué devant 80 000 personnes, mais je ne me suis jamais senti aussi seul». Ces premiers mots prononcés par Nekfeu, plongent le spectateur dans les pensées de l’artiste. Considéré comme étant l’un des meilleurs rappeurs de sa génération, que se passe-t-il quand l’inspiration n’est plus là pour celui qu’on surnomme «le fennec»? Quand sa passion devient une obligation? Un état émotionnel qu’il ne veut plus supporter. Partir loin à la recherche de nouvelles choses semble être la meilleure idée à suivre. Son périple débute à Mitylène, en Grèce. Un retour aux sources auprès des membres de sa famille. Originaire de cette petite ville, là-bas il peut échapper à la pression qu’il subit dans la capitale. À son retour à Paris, le voilà de nouveau dans la pression du quotidien.

Pourtant, cette pression, il se l’inflige lui-même. Ne pas décevoir, être à la hauteur de ce qu’attendent les fans, de nombreuses questions que l’artiste analyse tout au long de son film. Le tout en écrivant son nouvel album. Les minutes défilent et Nekfeu part à la conquête du monde. Même si la peur de la page blanche est toujours présente, il reste entouré de son équipe. Des personnes qui partagent sa vie depuis des années et sur qui il peut compter. Prochain étape, Tokyo. Dans la capitale japonaise, l’encre coule et les textes apparaissent.

Où qu’il aille, il trouve le moyen de mettre des mots sur ses émotions. Des studios improvisés dans les chambres d’hôtel avec un équipement particulier. De cette façon, il montre l’envers du décor. Pour lui, le plus important ne sont pas les conditions dans lesquelles il enregistre son album, mais l’envie et la joie qu’il met dedans. Dans ce voyage, les rencontres faîtes dans tous ces pays forgent l’identité du projet «Les Étoiles Vagabondes». En fond sonore, les morceaux de ce fameux album résonnent. À la fin, le constat est évident pour les spectateurs : Nekfeu s’est retrouvé.

«Les Étoiles Vagabondes», un album céleste

En parallèle de son film, Nekfeu dévoile son album, également intitulé «Les Étoiles Vagabondes». Dans une première édition, le rappeur partage une quinzaine de titres, tous rappelant le champ lexical de l’espace. «Tous les éléments composant l’univers, les galaxies, les amas de poussière, les astres, s’éloignent les uns des autres inexorablement. Un peu comme nous. Et quand deux étoiles sont trop proches et que l’une d’entre elles explose, il arrive qu’elle condamne l’autre étoile a erré sans trajectoire dans l’univers. On les appelle les étoiles vagabondes». Les morceaux sont écoutés en boucle par les fans. Certains sortent du lot, notamment grâce aux collaborations faîtes sur cet opus. «Dans l’univers» avec Vanessa Paradis, «Elle pleut» avec Némir ou encore «Tricheur» avec Damso.

Pour ce dernier, Nekfeu est parti à la rencontre du rappeur belge. Ensemble, ils ont composé ce titre au texte fort. Dedans, les artistes évoquent l’avenir après leur carrière, ce qui pourrait se passer s’ils arrêtaient tout du jour au lendemain. Avec ces 18 chansons, Nekfeu raconte son histoire. Chaque morceau a sa particularité. Sans pour autant avoir de lien entre eux. Mais quelques semaines plus tard, le membre du S-Crew fait un autre cadeau à sa communauté. «Les Étoiles Vagabondes : Expansion» sort. Au total, 34 titres font partie de cet énorme opus. Les fans découvrent une autre facette du chanteur. Mises les unes à la suite des autres, toutes ces chansons créent une grande histoire, sans interruption. L’ordre dans lequel elles se trouvent n’a pas été décidé au hasard. Nekfeu ne laisse aucun détail de côté.

Depuis le début de sa carrière, il a toujours soigné la sortie de ses albums. Son point fort: le lien qu’il a créé avec son public. Pour rappel, lors de son concert à l’AccordHotels Arena, il y a trois ans, en plein milieu de ce show magistral, il annonce la mise en ligne immédiate de son deuxième album «Cyborg». Un coup de communication bien précis dont tout le monde se souvient encore. À la sortie des «Étoiles Vagabondes», certains craignent que l’artiste ait réalisé l’album de trop. Pourtant, tout au long de sa tracklist, Nekfeu prouve tout le contraire.

Nekfeu bat les records avec «Les Étoiles Vagabondes»

Nekfeu est sur tous les fronts. Côté 7e art, son film fait un excellent démarrage. Le long-métrage diffusé dans 189 salles amène plus de 100 000 spectateurs. Courant août, le film est alors mis sur la plateforme en ligne, Netflix. De ce fait, toutes les personnes n’ayant pas pu assister à la projection inédite ont également l’occasion de se plonger dans l’univers de Nekfeu. Quand le rappeur annonce la sortie imminente de son film sur Instagram, en deux jours, les salles sont pleines. Avec cette seule soirée, ce documentaire s’est placé en deuxième position du box-office. Avec 91 00 entrées, cela le place devant le blockbuster américain «X-Men: Dark Phoenix».

Côté musique, l’album bat des records impressionnants. Le jour de sa sortie, l’album est l’un des plus écoutés au monde avec environ 13 millions de streams. En un mois, plus de 200 000 exemplaires sont écoulés. A 29 ans, Ken Samaras est certifié triple disque de platine en 13 semaines seulement. Avec de tels records, l’artiste prouve que même après trois ans d’absence, le public est toujours au rendez-vous. Avec «Les Étoiles Vagabondes», Nekfeu est au sommet de son art.

Lire aussi