Le -
modifié le -

Nekfeu et Damso: retour sur «Tricheur», leur hit en commun

© Getty

Nekfeu et Damso: leur collaboration sur «Tricheur»

Quelques semaines avant la sortie de l’album «Les Etoiles Vagabondes», le 6 juin 2019, la bande-annonce du documentaire du même nom a fait parler d'elle. Ce documentaire évoque le processus de création de l'opus et dans le teaser, la voix de Nekfeu raconte le choix du titre de son disque: «Les Etoiles Vagabondes»: «Quand deux étoiles sont trop proches et que l'une d'elles explose en supernova, il arrive qu'elle condamne l'autre étoile à errer sans trajectoire dans l'univers. On les appelle les étoiles vagabondes».

Si la bande-annonce provoque un tel engouement c’est notamment parce que dans les images, les spectateurs ont aperçu Damso. Il n’en fallait pas plus pour que les fans pensent à un featuring entre Nekfeu et le rappeur belge. Et à juste titre puisque les deux artistes ont collaboré sur le titre «Tricheur».

Ce featuring entre les deux artistes est le premier et signe également le retour de Damso en studio puisque le rappeur belge n’avait rien sorti depuis sa collaboration sur le single «RVRE» de 404Billy, le 7 décembre 2018. Et «Tricheur» est un vrai succès. Le morceau est le premier titre de l'album à recevoir une certification: il devient single d’or en France seulement un mois après sa sortie, puis platine trois mois après, avec plus de 30 millions de streams.

Nekfeu et Damso: les paroles de «Tricheur», une critique de l’industrie musicale

Dans leur hit «Tricheur» Nekfeu et Damso abordent les limites de l’industrie musicale. Dans son couplet, Damso va droit au but: «Les maisons de disques sont des salopes/C'est pour ça qu'elles font des avances/J'ferai pas deux fois la même erreur».  Et Nekfeu renchérit: «Bientôt j'arrête tout ça mama, t'en fais pas pour mon avenir/Bientôt je change de vie, demain je change de ville».

Des paroles pleines de sous-entendu pour Damso qui aurait eu des problèmes avec son ancien label 92i, celui de Booba. Après avoir réalisé trois albums sous le label de B2O, Damso l’a quitté, ce qui n’aurait pas du tout plu au rappeur de Boulogne. «J'ai pris des grammes et j'ai perdu des kilos, t'assumes pas ta calvitie comme Ne-Yo», continue Damso dans son couplet.

Nekfeu et Damso clashent Booba dans «Tricheur»

Dans leur hit en commun «Tricheur », extrait de l’album, «Les Etoiles Vagabondes» de Nekfeu, Damso et le rappeur parisien s’en prendraient donc à Booba.

Lorsque Damso entame ce couplet: «Les maisons de disques sont des salopes, c’pour ça qu’elles font des avances. J’f’rai pas deux fois la même erreur», il semble évoquer son froid avec Booba. Ce dernier aurait arnaqué financièrement Damso lorsqu’il était sous le label de celui qui se fait surnommer Le Duc de Boulogne.

Booba a répondu dans une de ses stories Instagram à cette pique. Sur une photo du rappeur belge, qu’il reposte, il écrit: «On était pas des salopes quand on t’invitait dans nos clips et albums pour t’aider à briller à ton tour. Bienvenue dans le camp adverse toi et ta manageuse à 2 francs tu vas voir c’est une autre vie».

Damso avait décidé de ne pas laisser passer cette remarque, et avait répondu à B2O dans une story Instagram, tout en profitant pour faire la promo de son album QALF: «J’ai cité ton nom plusieurs fois et c’était toujours pour te remercier. Que ce soit à travers mes textes ou en interviews. Ce n’est pas parce que le contrat est fini que mes principes vont s’en aller, Au revoir le vieux.» Et le rappeur conclue «Sachant que vous éprouvez de l’affection, de l’amour et de l’attachement pour les clashs, ce post aura une large visibilité donc je vais l’utiliser pour ma promo: QALF sort cette année. (En Indépendant)» précise Damso, comme un dernier pied de nez à Booba.

Ce à quoi Le Duc a répondu «Damso, Je te souhaite bien du courage petite p*te ingrate que tu es tu vas comprendre ce qu’est la piraterie.»