Nea nous dit tout de son hit «Some Say» en interview pour NRJ

Le - Par .

«Lush Life», «Don't Worry Bout Me» et «TG4M» de Zara Larsson viennent de sa plume! Découvrez la talentueuse Nea, auteure et interprète suédoise, qui sort son tout premier single «Some Say».

Qui se cache derrière l'auteure et chanteuse Nea?

Nea, une passionnée de musique

Nea, de son vrai nom Linnea Sodahl, est une artiste pop suédoise qui vient de sortir son premier single «Some Say». Mais la jeune chanteuse n’est pas une novice dans le monde de la musique. Nea, est, en effet, l’auteure qui se trouve derrière de nombreux hits de Zara Larsson, Anne Marie et bien d’autres artistes du moment.

C’est le directeur du label pour lequel elle travaillait qui lui a proposé de chanter ses propres chansons. «Ce n’est pas dans mes habitudes mais j’étais tellement enthousiaste à l’idée de le faire que je me suis dit que je devais essayer, au moins une fois dans ma vie.» s'est confiée Nea pour NRJ.

 

Nea nous dit tout de son hit "Some Say"

«Some Say», un titre mélodieux et fédérateur

Impossible d’être passé à côté de la voix angélique de Nea sur son doux morceau «Some Say». La chanteuse a utilisé la mélodie du titre «Blue (Da Ba Dee) du groupe Eiffel 65, sorti en 1998 pour rendre son titre encore plus captivant. «Je suis contente qu’Eiffel 65 ait accepté qu’on reprenne leur morceau pour ‘’Some Say’’. Je leur en suis reconnaissante. Même maintenant si vous mettez ‘’Blue’’ à une soirée, tout le monde va se mettre à danser. Elle est toujours aussi incontournable même après 20 ans.»

Avec «Some Say», Nea raconte une histoire d’amour impossible. «Un de mes amis avec qui j’ai écrit ‘Some Say’ est gay et il est tombé amoureux de son ami hétérosexuel, qui était déjà en couple. (…) Et c’est autour de cela que la chanson a été écrite. C’est à propos d’un amour que tu as, tu le désires éperdument, tu ne peux pas t’en défaire mais tu ne peux pas l’avoir également. Cela se résume à un amour impossible mais magnifique à la fois, d’une certaine manière.», raconte Nea au micro d’NRJ. 

Lire aussi