Naughty Dog : l'excellence au cœur du jeu

Le - modifié le

La réputation de Naughty Dog n’est plus à faire dans le domaine du jeu vidéo. Quelles sont les raisons de son succès ? Retour sur les dates clés du studio et ses jeux emblématiques.

Des débuts entre bricolage et jeux passés à la postérité

Créée en 1984 sous le nom de Jam Software, la société Naughty Dog commence dans l’industrie vidéoludique par le développement de jeux pour PC et Mac. Comme d’autres studios de l’époque, la fabrication « artisanale » se réalise dans le garage des fondateurs. Au début des années 1990, Electronic Arts sollicite l’équipe pour un RPG dédié à la Mega Drive, Rings of Power. Tandis que Jason Rubin et Andy Gavin poursuivent leurs études, un nouveau projet se profile pour la 3DO : Way of the Warrior. Nous sommes alors en 1994, année où la PlayStation de Sony débarque.

L’âge d’or de la plateforme et le succès fulgurant du studio

Le géant nippon recherche alors une mascotte digne de Mario ou de Sonic. S’il y a bien Rayman dans le domaine de la 2D, Crash Bandicoot est une exclusivité qui rencontre un succès immédiat. Jeu de plateforme déjanté, le titre de Naughty Dog se distingue par une refonte des codes du genre, notamment avec des déplacements verticaux vers l’avant de l’écran. Le joueur ne voit qu’au dernier moment d’éventuels pièges. Le studio développe deux suites et un jeu de kart. Après qu’il est devenu une filiale de Sony en 2001, le passage à la PlayStation 2 marque l’avènement d’une autre licence phare : Jak & Daxter.

Uncharted, le jeu d’aventure par excellence

En 2007, les ambitions des développeurs se tournent vers des jeux à l’orientation plus mature. La saga Uncharted s’avance comme le parfait compromis entre Indiana Jones et Tomb Raider. Avec une petite touche d’humour et une réalisation inspirée, Naughty Dog nous entraîne dans des quêtes mythiques telles que l’Eldorado ou Shambhala. Quatre épisodes et un spin-off voient le jour en l’espace d’une dizaine d’années. On notera une connotation dramatique et un background des personnages proprement stupéfiants.

The Last of Us, la consécration du studio

Si Uncharted marque une nette évolution dans l’orientation narrative et la qualité de la réalisation, The Last of Us reste incontestablement le chef-d’œuvre de Naughty Dog. Le genre de jeu culte qui excelle dans tous les domaines. La tension dramatique est saisissante avec une portée émotionnelle palpable. Cela tient autant aux musiques d’ambiance, profondément mélancoliques, qu’à l’histoire post-apocalyptique. La psychologie des protagonistes se révèle d’une grande profondeur et la progression y est particulièrement sensible.

De la suite dans les idées ?

L’exploration des vestiges de la civilisation, les choix cornéliens en devenir et le gameplay irréprochable sont autant de raisons de s’émerveiller. Le jeu et le studio sont auréolés par deux Golden Joysticks et pléthore d’autres distinctions. S’ensuivent le DLC The Last of Us – Left Behind et The Last of Us Remastered. En projet depuis 2014, The Last of Us Part II devrait sortir à l’horizon 2019-2020.

nrjgames - news - the last of us part II reveal