Le -
modifié le -

Michael Jackson : quels secrets se cachent derrière «Thriller»?

© NRJ

Michael Jackson est le «Roi de la Pop». Dix ans après sa mort, le chanteur reste toujours l’un des meilleurs artistes du monde de la musique. Pour acquérir ce titre, il n’a jamais cessé de travailler et surtout de faire ce qui lui plaisait réellement. Depuis le début de sa carrière, ses titres ont traversé les générations. Et l’un d’entre eux reste la plus belle performance jamais effectuée par l’artiste. Ce n’est autre que «Thriller».

«Thriller», un titre mondialement connu

En 1992 sort une musique qui va bouleverser le monde de la musique. Michael Jackson dévoile un titre inattendu, «Thriller». Issu de l’album éponyme, le titre est le septième et dernier annoncé pour cet opus. Ecrite par Rod Temperton, le single est a été inspiré d’une autre chanson des Jackson Five, «This Place Hotel». Avant d’en sortir une version définitive, le morceau a été réécrit, repensé. Initialement intitulé «Starlight», dès sa sortie, le single est entré dans la légende.

Autre participant à la réalisation, Vincent Price. Méconnu du grand public, sa voix va pourtant devenir emblématique après sa sortie. C’est lui que l’on peut entendre au début de l’introduction, mais surtout à la fin, avec ce rire machiavélique, qui conclue parfaitement le morceau. D’autres parties ont été enregistrées où Vincent essaye de rapper, mais au dernier moment, cette séquence a été supprimée de l’originale.

Mais les grands fans de l’artiste le savent déjà, il est possible de retrouver ce morceau inédit. Il est disponible dans le film «This Is It» mais également dans l’édition spéciale «Thriller 25», faite à l’occasion du 25eme anniversaire de l’album. Tout de cette chanson est devenu culte, et elle fera partie de celle qui a marqué sa carrière.

«Thriller» l’album indémodable

«Thriller» est une perle rare. Ce sixième album de 42 minutes est devenu une référence musicale. Enregistré en 8 mois,  il a battu des records dès sa sortie. En tout, ce chef-d’œuvre a été certifié 33 fois disque de platine. Ce qui équivaut à 33 millions d’albums vendus. Michael Jackson ne s’attendait pas à un tel succès. Depuis le 30 novembre 1992, le titre est l’un des plus écoutés à travers le monde. L’opus est l’un des rares à avoir reçu plusieurs Grammy Awards la même année. Au total, 8 lui ont été décernés. Dont le meilleur album de l’année. Des récompenses qui ont amorti le coût de production, qui s’élevait à 750 000 dollars.

Mais au moment de sa sortie, certains n’étaient pas aussi enthousiastes que les fans de la star. A l’époque, certaines chansons de Michael Jackson ne sont pas diffusées. Pour des raisons raciales, MTV refuse de transmettre tout titre venant de l’artiste. Mais cela était sans compter les menaces du du président du label. Walter Yetnikoff réussi à faire pression, et la chaîne diffuse enfin «Beat It» ou encore «Billie Jean». L’album «Thriller» aura ouvert de nombreuses portes aux artistes noirs de cette génération. Une grande avancée dans le monde de la musique.

Les zombis les plus connus de l’histoire

Il est impossible de parler de «Thriller» sans mentionner son clip. De base, les artistes expriment leur créativité dans des formats courts. Mais Michael Jackson a voulu, une nouvelle fois, cassé les codes. Il a créé une première mondiale avec sa vidéo inédite. Une orchestration inimaginable qui, à l’époque, est la production la plus coûteuse de l’histoire pour une vidéo destinée à une courte diffusion. Au total, plus de 900 000 dollars ont été dépensés. Du jamais vu. Chorégraphie, maquillage, répétitions, tournage, tout était mesuré au millimètre près.

Un soir, Michael Jackson appelle John Landis. La personne qu’il veut pour son clip. Connu pour avoir réalisé les «Blues Brothers» ou encore «Un fauteuil pour deux», celui-ci accepte immédiatement. Dès l’annonce de ce projet, le monde entier a envie d’y participer. Sur le plateau de tournage, de grandes stars sont venues pour s’imprégner de l’univers du «Roi de la Pop». Entre autre, Marlon Brando ou encore Fred Astaire étaient présents.

Une diffusion mondiale

Après un long mois de travail, le 14 novembre 1983 est organisée une avant-première dans un cinéma de Los Angeles. Dans la salle, Eddy Murphy, Diana Ross, Prince sont assis et attendent avec impatience la projection. Treize minutes. Voilà la durée de son mini film d’horreur. A sa sortie, il était impossible d’imaginer qu’un clip sur ce thème cartonne autant. Les décors, l’ambiance, tout est fait pour plonger le spectateur au cœur de l’univers de Michael Jackson.

Le 2 décembre de la même année, MTV dévoile au monde entier «Thriller». Il s’agit de la première diffusion mondiale. La vidéo passe deux fois par heure sur l’antenne. L’engouement devient impressionnant. Tout le monde veut un exemplaire de cette vidéo. Au final, le clip est vendu sur des cassettes VHS. Plus de 9.5 millions d’exemplaires ont été écoulés à travers le monde. Moins de 40 ans après sa sortie, «Thriller» reste et restera l’un des meilleurs clips de l’histoire.