Mentissa : « Ça me fait du bien quand je chante cette chanson »

Le - Par .

INTERVIEW - Mentissa est partie à la rencontre du public cet été à l’occasion d’une tournée des festivals prometteuse. Au printemps dernier, elle nous livrait son impatience et revenait sur les inspirations de son album et de son dernier single « Mamma Mia ».

Après la sortie de son album « La Vingtaine », Mentissa a entamé une tournée des festivals de l’été. Un retour sur scène après son premier concert à la Cigale en mars dernier. Une expérience sur laquelle est revenue la chanteuse au cours de l’interview qu’elle nous a accordée il y a quelques semaines.

L’occasion également de revenir sur les inspirations de son premier album porté par les singles à succès « Et Bam » et « Mamma Mia », le dernier en date. Un titre fort dans laquelle la chanteuse exprime des sentiments de trahison mais aussi et surtout de force intérieure.

Mentissa : « Il faut aller les chercher, c’est un challenge »

« L’histoire de Mamma Mia en fait, c’est l’histoire d’une femme qui a été trahie, qui est forcément en colère, triste, et puis qui reprend, malgré toute cette colère, assez vite le contrôle de sa vie, de ses émotions. Elle se dit tout de suite : ‘Oui tu m’as trahie et oui je vais m’en sortir’ », commente la chanteuse qui évoque sa collaboration avec Vianney. « Nous les femmes, on peut se suffire à nous –mêmes. On a besoin d’entendre ce genre de message-là. Même moi la première, ça me fait du bien quand je chante cette chanson. » 

Pour nous, la chanteuse est également revenue sur les révélations douloureuses mais nécessaires qu’elle a faites le jour de ses 24 ans et qui font écho à son single « Balance ». « Psychologiquement, je me disais : il faut que quelque chose change (…) Il faut que j’avance. Et pour moi, avancer veut dire parfois se libérer des choses ».

Aujourd’hui, Mentissa est sur les routes des festivals en France et en Belgique pour une tournée dont elle attend beaucoup : « J’aime bien l’idée de me dire qu’il y a une grande partie du public qui ne me connaîtra pas encore et il faut aller les chercher, c’est un challenge. Espérer qu’à la fin du concert, ils se disent : ‘Bon, je vais aller voir un peu ce qu’elle fait’».