M. Pokora au sommet de sa pyramide à l'AccorHotels Arena malgré un problème technique

Le - Par .

Dans le cadre de sa tournée "Pyramide Tour", M.Pokora s'est produit sur la scène de l'AccorHotels Arena de Paris. Un spectacle rythmé par ses derniers hits. Malgré un problème technique, l'artiste a enflammé la scène.

Ce mardi 26 novembre, M.Pokora a donné rendez-vous à ses fans parisiens au sein même de l'AccorHotels Arena. L'occasion pour le chanteur d'interpréter ses nouveaux hits, extraits de son album inédit "Pyramide", mais aussi quelques-uns de ses grands classiques. Après une première partie orchestrée par Philippine Lavrey - ancienne candidate de The Voice sur TF1 -  et une présentation de sa "pyramide" placée au centre de la scène, l'artiste a débuté le show par "Seul", puis "Two Left Feet" mais aussi "Elle me contrôle". 

Entre deux chansons, M.Pokora a aussi tenu à remercier ses fans. Après 16 ans de carrière, l'ex-membre des Linkup rassemble toujours autant les spectateurs: "Merci d'être venus aussi nombreux ce soir, a-t-il déclaré à son public. On est complets à Paris, merci beaucoup. Merci pour ce soutien, cette fidélité avec les années, tournées après tournées, c'est un vrai honneur pour moi de vous avoir comme public aussi fidèle. Avec cet album 'Pyramide' et le 'Pyramide Tour', je voulais vous faire voyager, hors du temps, vous proposer des tableaux très différents des uns et des autres, vous faire voyager d'un univers à un autre."

Et cette promesse, M.Pokora l'a tenue tout le long du spectacle. Afin de marquer son passage à Paris, le chanteur a choisi de changer sa setlist. Conscient des demandes de ses fans sur les réseaux sociaux, M.Pokora a offert sa reprise du mythique "Alexandrie, Alexandra", extrait de "My Way", suivi par "Juste une photo de toi", "Effacé" ou encore "Ouh Na Na". 

M. Pokora face à un problème technique 

Après avoir interprété "Mieux que nous", une chanson qui touche particulièrement le coeur de l'artiste, enfant de parents divorcés, M.Pokora a dû faire face à un imprévu: "Je ne sais pas trop quoi vous dire car ils doivent régler un petit truc technique, a-t-il avoué, seul sur scène. Je suis du genre à vous dire ce qu'il se passe. C'est comme quand on est dans l'avion, on veut qu'on nous dise pourquoi on ne décolle pas. On doit attendre un petit peu car il y a un problème mécanique (...) Pour tout vous dire, c'est genre le truc le plus con de la soirée. Ce truc-là, la-haut, le câble s'est arraché."

Exit la nacelle prévue durant le show, M.Pokora a finalement décidé d'aller au plus près de ses fans, comme il l'avait prévu au départ et ce, toujours avec le sourire. Non pas en les survolant, mais bel et bien à leurs côtés, dans la fosse. Durant plusieurs minutes, l'artiste s'est ainsi baladé entre les spectateurs en interprétant "Tombé" puis "Le jour qui se rêve". Un imprévu technique malheureux certes, mais qui n'a visiblement pas entaché le spectacle. 

M.Pokora danse encore

Tel un véritable showman, M.Pokora a enchaîné ses morceaux, presque toujours accompagné de ses neuf danseurs. Et des pas de danse, l'artiste en a fait beaucoup sur cette scène parisienne. On notera des chorégraphies milimetrées mais aussi des duos plus sensuels à l'image de son "Tango électrique" ou encore du morceau "La regarder s'en aller" partagé avec l'une de ses danseuses. 

Ce mardi 27 novembre, le chanteur - et futur papa - a prouvé qu'il avait bel et bien ENCORE sa place sur le devant de la scène. Après une pause musicale, M.Pokora s'impatientait de retrouver son public. Et à l'AccorHotels Arena, les applaudissements n'ont jamais cessé. Parmi la foule, des fans évidemment mais aussi d'autres artistes et amis du chanteur à l'image de Shy'm, Jenifer, Slimane, Florent Pagny ou encore Nikos Aliagas, venus l'encourager. Car on le sait désormais: le public du chanteur, c'est avant tout une grande famille. 

La setlist du Pyramide Tour - AccorHotels Arena
- Seul
- Two Left Feet
- Elle me contrôle
- Alexandrie, Alexandra
- Juste une photo de toi
- Effacé
- Ouh Na Na
- Mieux que nous
- La regarder s'en aller 
- Voir la nuit s'emballer
- Douleur
- Tango électrique
- Tombé
- Juste un instant
- A nos actes manqués
- Barrio
- L'amour vs l'amitié
- On est là
- Les Planètes
- Pyramide

Lire aussi