LucasArts : histoire d'un studio légendaire désormais disparu

Le - modifié le

Après avoir marqué l’histoire du jeu vidéo durant trente ans, LucasArts n’aura pas survécu au rachat de Lucasfilm par Disney. Sept ans après sa fermeture, retour sur un studio mythique aujourd’hui disparu.

1982 – Création de Lucasfilm Games 

Après les succès de Star Wars et d’Indiana Jones au cinéma, George Lucas se lance dans de nouveaux projets. En 1982, quelques mois avant la sortie du Retour du Jedi, il fonde Lucasfilm Games. Alors que l’industrie du divertissement explose, il décide de créer une filiale de sa célèbre société de production, Lucasfilm. Cette structure, qui deviendra plus tard LucasArts, est chargée du développement de jeux vidéo pour les consoles d’Atari. Pendant trois décennies, le studio va produire un nombre important de jeux, dont beaucoup sur la saga Star Wars. 

1984 – Les premiers jeux

Il faut attendre 1984 pour voir Lucasfilm Games sortir ses premiers jeux vidéo : Ballblazer, Rescue on Fractalus! et The Eidolon. Le premier est un jeu de sport bourré d’action, et les deux autres sont des jeux de tir à la première personne. Comme dans le cinéma avec ses effets spéciaux révolutionnaires, George Lucas désire bousculer l’industrie vidéoludique. C’est pour cela que le studio apportera très souvent de nombreuses innovations technologiques et une dimension cinématographique et immersive à ses jeux.

1987 à 1989 – La révolution SCUMM

1987 marque un tournant dans l’histoire de Lucasfilm Games. Le studio américain développe pour son jeu Maniac Mansion le moteur SCUMM qui révolutionne définitivement les jeux vidéo en point and click. Après ce succès, Lucasfilm Games récidive en 1988 avec Battlehawks 1942, son premier simulateur de combat aérien. Le jeu est une révolution technique, et servira de socle aux prochains jeux de vaisseaux Star Wars. C’est en 1989 que sort la première adaptation d’une œuvre de George Lucas : Indiana Jones et la Dernière Croisade. Le titre reprend le moteur SCUMM et s’inspire du film éponyme.

1990 à 2010 – LucasArts et la folie Star Wars 

En 1990, Lucasfilm Games change de nom et devient LucasArts. À cette époque, Star Wars est un phénomène de pop culture colossal, et le studio commence à s’y consacrer presque entièrement. Le premier jeu de la célèbre franchise sort en 1991 sur NES, et est rapidement suivi de beaucoup d’autres. Parmi eux, Star Wars: X-Wing en 1993, Star Wars: Dark Forces, premier FPS de la licence, en 1995, Star Wars: Battlefront en 2004… En vingt ans, LucasArts produit un nombre impressionnant de jeux Star Wars, dont certains des meilleurs de la franchise.

2013 – Rachat par Disney et fermeture 

L’année 2011 est marquée par la sortie du désormais culte Star Wars: The Old Republic, jeu de rôle massivement multijoueur développé par BioWare. Malheureusement, ce sera le chant du cygne de LucasArts. En octobre 2012, The Walt Disney Company rachète Lucasfilm et annonce la fermeture du studio en avril 2013. Star Wars revient alors à Electronic Arts dont le dernier jeu, Star Wars Jedi: Fallen Order a rencontré un beau succès fin 2019. Ainsi, après trente ans d’existence, LucasArts a définitivement fermé ses portes, tournant une page de l’histoire du jeu vidéo.