Louane partage une photo de son enfance trop mignonne pour fêter les 500 000 vues de «Donne-moi ton cœur»

Le - Par .

Pari réussi pour Louane qui a opéré son grand retour vendredi dernier avec le single «Donne-moi ton cœur», produit par Damso. La chanteuse, heureuse de ce succès, a partagé sa joie sur les réseaux sociaux.

Louane est sur un petit nuage depuis son retour vendredi 3 juillet 2020. Après deux ans d’absence, la jeune maman a fait des heureux en sortant un hit électro pop, «Donne-moi ton cœur». Le clip du single, élégant et plein de fraîcheur, remporte un immense succès en seulement 48h. La vidéo a, en effet, atteint les 500 000 vues! Elle fait également partie des tendances sur YouTube France.

Ce chiffre fait tourner la tête de Louane. La chanteuse ne dissimule pas sa joie en partageant une photo rare de son enfance sur les réseaux sociaux. En compagnie de la légende : «Moi quand je vois 500K en à peine 2 jours», la jeune artiste a publié un cliché d’elle alors âgée de 3 ou 4 ans. La petite fait de la balançoire et affiche un large sourire à croquer.

Louane : sa collaboration évidente avec Damso

Toujours aussi réactive sur les réseaux, Louane avait partagé un message de remerciement à ses abonnés durant le week-end. «Merci de vos retours incroyables sur le clip, sur cette histoire: la mienne que vous écrivez chaque jour pour moi. Vous n’imaginez pas à quel point vos retours me sont importants. Merci d’être là et de me soutenir».

Pour son comeback, la chanteuse a fait appel au rappeur belge Damso, qui, a su cerner les moments de sa vie en les traduisant en paroles dans «Donne-moi ton cœur».

«C’était un peu étonnant parce que c’était vraiment une discussion à sens unique. Il me posait vraiment beaucoup de questions pour connaitre ma vie. Ensuite de ces mots, est née cette chanson qui est une chanson qui parle en gros du parallèle de la vie que j’avais avant de faire de la musique professionnellement et ma vie aujourd’hui. Elle raconte ça avec beaucoup de nostalgie et de fierté», a confié Louane en interview pour NRJ.

Lire aussi