Les aides à la conduite nous permettent-elles de conduire les yeux fermés ?

Le - Par .

ACC, ESP, ABS, AEB… Les aides électroniques sont de plus en plus nombreuses dans les voitures. A quoi servent ces dispositifs d’aide à la conduite ? Pourquoi devons-nous rester néanmoins très vigilants au volant ?

Vous avez peut-être déjà entendu ça quelque part… « Avec ma nouvelle voiture, je conduis les yeux fermés. Elle est si intelligente qu’elle me fait tout pour moi : freiner, corriger la trajectoire… Impossible d'avoir encore un accident ! ».

Alerte aux amis des sigles, si vous êtes fan d'acronymes, ce podcast est pour vous ! ABS, ESP, AFU, ASR…. Leur point commun ? Ce sont tous des ADAS, des aides à la conduite. Ces dernières années, elles se multiplient pour renforcer le confort et la sécurité du conducteur. Certaines sont obligatoires, d’autres proposées en option chez les constructeurs. C’est le nouveau standard de la voiture intelligente et connectée, un ange-gardien qui réduit drastiquement les accidents mortels. Mais le conducteur peut-il se reposer sur ces technologies ?

Une voiture peut-elle freiner à votre place ? Un dispositif peut-il vous obliger à conduire droit ? Une technologie est-elle capable de réguler votre envie de vitesse ? Réponse dans l’épisode 5 du podcast Allianz France « Mieux vaut prévenir », le podcast qui démonte les idées reçues autour de la prévention.

Allianz France vous propose une revue de ces aides révolutionnaires pour être enfin... le seul maître de votre auto ! Parce que pour l'instant, selon l’article L123-1 du Code de la route : « Le conducteur doit se tenir constamment en état et en position de répondre à une demande de reprise en main du système de conduite automatisé. » Oubliez donc vos rêves futuristes de sieste au volant, pour l'instant, le maître à bord, c’est vous !

Retrouvez toutes ces informations dans le podcast d'Allianz France « Mieux vaut prévenir ». L’ensemble des épisodes est à retrouver sur toutes vos plateformes d’écoute préférées et sur NRJ.fr.

Et rendez-vous dès à présent sur le site d’Allianz.fr pour découvrir tous les conseils prévention… parce qu’il vaut “Mieux prévenir !”.