«Le Serpent»: que raconte la série portée par Tahar Rahim?

Le - Par .

Diffusée sur Netflix, la mini-série «Le Serpent» cartonne. Elle met en avant l'histoire du serial killer et escroc Charles Sobhraj, incarné par Tahar Rahim.

C'est une véritable plongée dans les années 1970. En 8 épisodes de 60 minutes, les abonnés à la plateforme Netflix ont la possibilité de découvrir en images l'histoire vraie de Charles Sobhraj, un tueur en série français, se faisant passer pour un négociant en pierres précieuses. 

C'est Tahar Rahim qui a été choisi par la production BBC pour incarner ce serial killer aux multiples facettes, aux côtés de sa partenaire Jenna Coleman, castée pour le rôle de Marie-Andrée Leclerc, la complice de Charles Sobhraj.

L'histoire vraie de la série «Le Serpent»

Cette série télévisée, créée par Richard Warlow et Toby Finlay, est donc basée sur des faits réels, relatant la vie de Charles Sobhraj. L'homme et ses complices ont voyagé à travers la Thaïlande, l'Inde et le Népal au milieu des années 70, durant plusieurs années. Ils escroquaient alors des touristes, le long de l'Hippie Trail, enchaînant ainsi les crimes pour l'argent et les passeports des victimes.

Mais alors, comment Tahar Rahim, méconnaissable pour ce rôle, a travaillé son personnage? «Pour des gens ordinaires et équilibrés, nous ne savons pas ce que c'est de ne pas avoir d'empathie, confiait-il en décembre 2020 dans les colonnes du Guardian. C'est un meurtrier, un manipulateur. Il est ce que vous ne voulez pas être. Ceux qui l'avaient rencontré ont raconté comment il bougeait et parlait, et j'ai commencé à assembler le puzzle.»

«Le Serpent» une saison 2?

Vendue comme une mini-série, «Le Serpent» ne devrait pas se poursuivre lors d'une saison 2, et ce malgré les critiques positives et le retour des téléspectateurs.