« Le Jeu de la Dame » : Anya Taylor-Joy annonce l’arrivée d’une deuxième saison ?

Le - Par .

L’actrice principale de la série « Le Jeu de la Dame », Anya Taylor-Joy, vient de semer le doute chez les fans. Est-ce qu’il y aura bel et bien une saison 2 pour la série ?

« Le Jeu de la Dame » avait fait carton lors de sa sortie en automne 2020 sur Netflix. La série raconte l’histoire d’une jeune femme prodige des échecs dans les années 1960 aux Etats-Unis. Une femme qui brise les codes en affrontant les plus grands joueurs d’échecs du monde dans un milieu exclusivement réservé aux hommes à l’époque.

Malgré deux Golden Globes en 2021 pour la meilleure mini-série et meilleure actrice dans une mini-série, les créateurs de la série et Netflix avaient été clairs à l’époque, le show n’aura pas de saison 2. Ce qui avait déçu tous les fans du « Jeu de la Dame ».  Pourtant, un tweet de l’actrice principale Anya Taylor-Joy vient de tout remettre en question.

Quand on parle de mini-série, on parle d’une seule saison et quelques épisodes seulement. Pourtant les fans et l’interprète de Beth réclament une deuxième saison : « Avec Beth, c’était des instincts à un autre niveau. Je n’ai jamais eu à chercher quoi que ce soit. Il leur suffisait de crier « Action », pour que quelque chose se passe. C’est tellement surréaliste et merveilleux que les gens veuillent une deuxième saison ! Parce que nous n’y avons jamais pensé, il n’y a pas eu de discussions à ce sujet. Cela dit, il ne faut jamais dire jamais à Hollywood ».

Si plus personne ne croyait au retour de la série, la jeune femme a laissé planer le doute pendant un court instant. Publiée ce lundi 30 janvier 2023 sur son compte Twitter, un tweet a réussi à déclencher le bonheur des fans. L’actrice y a juste écrit « Le Jeu de la Dame 2 » avant d’être supprimé. Quelques minutes plus tard, Anya Taylor-Joy a fait savoir que son compte Twitter avait été piraté et qu’aucun retour du « Jeu de la Dame » n’a encore été prévu.

Vrai coup de com ou piratage ? Les fans s’interrogent et espèrent que les producteurs changeront d’avis…

Lire aussi