Le -
modifié le -

Lady Gaga et ses tatouages: que signifient-ils?

© Getty Images

Depuis le début de sa carrière, Lady Gaga enchaîne les succès. Si l’interprète de «Just Dance» a réussi à décrocher une place de choix sur la scène musicale grâce à ses hits, la chanteuse arrive aussi à se démarquer grâce à ses tenues vestimentaires. Une originalité qui lui permet d’être une véritable icône pour ses fans mais aussi une muse pour plusieurs créateurs et stylistes. Et en plus de son look original, Lady Gaga peut aussi compter sur ses tatouages.

Stefani Joanne Angelina Germanotta de son vrai nom possède une vingtaine de tatouages sur le corps. Et elle ne les a pas choisis au hasard. Elle a d’ailleurs imaginé ses dessins lors de ses voyages ou pour se souvenir des grandes étapes de sa vie. Mais sur les conseils de son père, Lady Gaga a d’abord préféré marquer uniquement la partie gauche de son corps, comme en témoignent ses confidences lors du Musiciens@Google en 2011: «Il a demandé à ce que je reste, d’un côté, à peu près normale. Donc je n’ai que des tatouages à gauche. Je pense qu’il voit mon côté droit comme mon côté Marilyn Monroe, et il voit ma gauche comme mon côté Iggy Pop. Je les faisais tous naturellement à gauche, puis un jour je parlais de m’en faire faire un à droite, et mon père m’a en quelques sortes demandé : ‘Est-ce que tu pourrais laisser ta folie à gauche?» Lady Gaga a finalement ajouté par la suite  quelques dessins sur la droite…

Des symboles forts pour ses tatouages

Le tatouage le plus imposant de Lady Gaga se trouve sur son bras gauche. Il s’agit d’une citation du poète autrichien Rainer Maria Rilke. La phrase, écrite en allemand, est tirée d’une lettre de 1903 et se traduit par: «Dans les heures les plus profondes de la nuit, avoue-toi que tu serais prêt à mourir si l’on t’interdisait d’écrire. Et contemple la réponse au plus profond de ton cœur, là où elle déploie ses racines, et demande-toi : dois-je écrire ?»

Lady Gaga a également souhaité marquer son poignet gauche avec le signe «Peace», en hommage au chanteur John Lennon du groupe The Beatles: «J’ai grandi à deux pâtés de maisons du mémorial Strawberry Fields. Il est en fait situé tout proche de là où John Lennon a été assassiné.  Et je suis une grande fan des Beatles, de John Lennon, de Yoko Ono.» En 2012, Lady Gaga s’est de nouveau confiée sur la signification de ce tatouage: «Quand j’ai eu 19 ans, j’ai eu ce tatouage pour me souvenir que si je me retrouvais confrontée aux critiques, même de manière moins importante que John, je m’engagerais à élever ma voix pour promouvoir l’empathie.»

John Lennon n’est d’ailleurs pas le seul chanteur à avoir trouvé une place de choix dans le cœur de l’artiste. Le 13 février 2016, à peine un mois après le décès de David Bowie, Lady Gaga a fait tatouer le portrait du chanteur au-dessus de sa hanche: «Quand je suis tombée amoureuse de David Bowie, alors que je vivais dans le Lower East Side, j’ai toujours senti que son glamour était quelque chose qu’il utilisait pour exprimer aux gens un message bénéfique pour leur âme», avait-elle ainsi commenté dans les colonnes du Hollywood Reporter.

Très proche de sa famille, Lady Gaga a également eu à cœur de rendre hommage à ses proches. Le tatouage «18/12/1974» a été choisi pour sa tante décédée à cette date alors qu’elle n’avait que 19 ans. Joanne était atteinte d’un lupus. Pour sa sœur prénommée Natali, que tout le monde surnomme «Mouse», la célèbre chanteuse a opté pour le dessin de cette célèbre petite souris de bande dessinée qui tient une aiguille à coudre. La sœur de Lady Gaga est effectivement créatrice de mode, diplômée de la Parsons School of Design de New York.

Un tatouage en hommage à Bradley Cooper?

En plus de quelques notes de musique, d’une fleur hawaïenne, d’une licorne, d’une trompette ou encore de divers mots comme «Rio», «Tokyo Love» ou «Artpop», titre de son album, Lady Gaga a opté pour le dessin d’une grande rose dans le dos. Lady Gaga a dévoilé le résultat sur son compte Instagram le jour de la Saint-Valentin en février dernier: «La vie en rose par le magnifique Winter Stone, ma colonne vertébrale est maintenant une rose», pouvait-on lire en légende. Très vite, les fans de l’artiste ont reconnu le clin d’œil à l’une des scènes emblématiques du film «A Star is Born» dans lequel elle joue l’héroïne aux côtés de Bradley Cooper. Celle qui incarne le personnage d’Ally interprète effectivement la célèbre chanson d’Edith Piaf dans un bar où elle rencontre pour la première fois l’homme de sa vie, Jackson.

Un tatouage engagé

Victime d’un viol à 19 ans, Lady Gaga est aujourd’hui engagée pour lutter contre les violences sexuelles. Ce n’est donc pas un hasard si la chanteuse a choisi d’interpréter à l’issue de la cérémonie des Oscars en 2016 le morceau «Till It Happens To You», qui figure sur la bande originale du documentaire «The Hunting Ground» abordant le sujet du harcèlement sexuel. Une prestation très émouvante durant laquelle elle n’a pas caché son émotion, alors qu’elle était entourée d’autres victimes. Quelques jours plus tard, Lady Gaga a souhaité marquer à jamais son engagement pour cette cause. Entourée des autres «survivant(e)s» présents lors de la cérémonie des Oscars, Lady Gaga a choisi de se faire tatouer le même symbole. Une marque de solidarité et «un symbole d’unité» selon David Allen, le tatoueur qui s’est occupé du fameux dessin.

Lady Gaga et son clip «Born This Way»

En grande fan de tatouages, Lady Gaga n’a pas hésité à mettre en avant des danseurs et mannequins tatoués de la tête au pied à l’image de Zombie Boy – dont le vrai nom est Rick Genest. L’artiste canadien, entièrement tatoué comme un squelette,  a effectivement intégré le casting  du clip de Lady Gaga en 2011 pour la vidéo de «Born This Way». Pour rappel, le héros du clip est malheureusement décédé à l’âge de 32 ans en 2018. Un véritable drame pour Lady Gaga! «Le suicide de l’ami Rick Genest, Zombie Boy, est plus que dévastateur. Nous devons faire davantage pour changer la culture, mettre la santé mentale au premier plan et supprimer la stigmatisation qui fait qu’on ne peut pas en parler», a-t-elle écrit sur Twitter.