Lady Gaga et ses albums solo: retour sur les pochettes de ses opus

Le - Par .

Avec six albums studio en solo, Lady Gaga est à la tête d'une discographie riche et variée. Mais quelle est, selon vous, la plus belle pochette de ses opus?

À 34 ans, Lady Gaga a construit un véritable empire musical. Avec pas moins de six albums solo à son actif, l'interprète de "Poker Face" s'est véritablement imposée dans l'industrie. Et au fil des années, l'artiste a su se démarquer grâce à sa voix puissante, à sa personnalité haute en couleurs et décalée. L'héroïne de "A Star is Born" n'a d'ailleurs jamais lésiné sur les moyens lorsqu'il s'agissait de sa musique. Et les pochettes de ses divers albums en sont la preuve. Avec sa touche personnelle et ses idées, Lady Gaga a proposé des visuels à son image : originaux, percutants et colorés. Elle fait bien partie de celles qui osent.

© Maison de disque

1) The Fame - 2008

"The Fame" est le premier album studio de Stefani Joanne Angelina Germanotta de son vrai nom. Il marque ainsi le début de l'ascension fulgurante de la chanteuse, alors qu'elle n'a que 22 ans. Cette dernière connaît le succès dès la sortie de ses titres "Just Dance", mais aussi "Paparazzi" ou encore "Poker Face", un de ses plus grands hits encore à l'heure actuelle. Très vite, Lady Gaga souhaite imposer son style et sa vision de la culture musicale.

Elle dira même: "La célébrité est à propos du fait que n'importe qui peut se sentir célèbre. La culture pop, c'est de l'art. Cela ne vous rend pas cool de détester la culture pop, alors j'ai embrassé cette voix et vous l'entendrez partout. Mais c'est une célébrité qui se partage. Je veux vous inviter à la fête. Je veux que les gens ressentent une partie de ce style de vie." (Lady Gaga Superstar – Jean-Pierre Hombach) Pour le visuel officiel de ce premier opus, Lady Gaga opte pour du bling-bling avec son visage au premier plan, caché derrière une paire de lunettes de soleil ornée de diamants. La nouvelle princesse de la pop est née.

2) The Fame Monster - 2009

Un an plus tard, "The Fame Monster" est dévoilé par l'artiste. Il se compose de huit nouveaux hits, dont les devenus incontournables "Bad Romance", "Alejandro", "Monster" ou encore "Telephone", en featuring avec Beyoncé. Pour la pochette de cet album, composée de deux visuels, Lady Gaga est photographiée par Hedi Slimane. La chanteuse apparaît d'abord coiffée d'une perruque blonde coupée en carré avec une frange, puis avec une perruque longue couleur noire.

Ces deux visuels choisis sont bien plus sombres que le premier album. Une décision au départ regrettée par la maison de disque qui trouve le style gothique bien trop accentué. Déterminée, l'artiste valide pourtant ces deux pochettes et explique qu'il s'agit ici d'un parti pris évident: "Vous ne savez pas ce qu’est la pop, parce que tout le monde me disait l’an dernier que je n’étais pas pop, et maintenant regardez — donc ne me dites pas ce qu'est la pop car je sais ce qu’elle est. (...) C’est drôle parce que je me suis battue, puis battue et encore battue, et je me suis finalement retrouvée avec deux visuels, parce que je voulais faire avec les pochettes une présentation qui représente le Yin et le Yang. [...] Je ne veux pas offrir une couverture très glamour de moi en train de me frotter, comme les autres blondes le feraient. Je veux que mes fans voient cette image et se disent 'Je sens ce qu’elle ressent'".

© Edition Standard CR Polydor

3) Born this way – 2011

Troisième album de Lady Gaga "Born this way" se compose de quatorze nouveaux morceaux dont le premier single éponyme dévoilé en mars 2011, "Born this way", mais aussi "Judas" ou encore "Hair" et "The Edge of Glory". Pour cet opus résolument plus rock avec du heavy metal, Lady Gaga opte pour une pochette d'album décalée.

Le visuel officiel représente ainsi l'artiste mi-femme mi-moto. Une pochette osée – qui récolte d'ailleurs quelques critiques – mais qu'importe Lady Gaga assume ses choix artistiques. À l'occasion d'une interview pour The Daily Record, l'artiste explique ainsi: "La cover est censée être ou symboliser le fait que je change sans cesse et toujours de manière significative, à bien des égards".

© Capture d'écran / Maison de disque

4) Artpop - 2013

Dévoilé en 2013, "Artpop" est le quatrième album studio de Lady Gaga. Composé de quinze titres, l'opus est porté par le succès des morceaux "Aura", "Venus", "G.U.Y", "Do What You Want" en collaboration avec R.Kelly mais aussi évidemment "Applause". Pour le visuel, Lady Gaga choisit de faire appel à l'artiste Jeff Koons, en référence aux paroles de son titre phare: "One second I'm a Koons, then suddenly the Koons is me".

Sur ce collage, la chanteuse apparaît nue, les seins cachés par ses mains et ses jambes dissimulées derrière un "gazing ball", propre à Jeff Koons.  Pour rappel, les deux artistes s'étaient déjà rencontrés par le passé, lors d'une édition du bal annuel du Metropolitan Museum. Après avoir reçu l'appel de l'artiste pour cette cover, Jeff Koons n'a pas hésité une seule seconde et a imaginé rapidement le rendu du visuel: "Avec la pochette, je voulais avoir Lady Gaga comme sculpture, comme une forme tridimensionnelle et avec la gazing ball parce qu'elle devient vraiment une sortie de symbole pour tout", confiait-il dans les colonnes de MTV News.

5) Joanne - 2016

Le cinquième album de Lady Gaga était particulièrement attendu. La chanteuse a finalement attendu l'année 2016 pour dévoiler ses nouveaux morceaux intitulés "Perfect Illusion", "Come to Mama" ou encore "Angel Down", extrait de son opus "Joanne". Et pour cet album, la principale intéressée a engagé un virage à 180 degrés et plus particulièrement pour les visuels de l'opus. Exit les couleurs trop criardes et les démonstrations osées, Lady Gaga a opté pour la simplicité avec une photo d'elle, de profil, les cheveux blonds lâchés et dissimulés derrière un chapeau rose poudré. C'est ainsi qu'elle a fait tomber le masque…

6) Chromatica – 2020

Prévue pour le 10 avril – puis reportée en raison de la crise sanitaire – la sortie du nouvel album de Lady Gaga suscite l'intérêt de ses fans. "Chromatica" est d'ores et déjà très attendu par la communauté de l'artiste. Alors, pour faire patienter ses Little Monsters comme elle aime les appeler, Lady Gaga a dévoilé la pochette de son opus inédit. La chanteuse apparaît couchée sur une grille d'aération d'où s'échappe une lumière rose. Cheveux de couleur, combinaison en cuir, très hauts talons à clous ou encore ongles démesurés… Lady Gaga semble avoir souhaité un retour à ses premiers amours avec un visuel sexy, provocant, quelque peu futuriste et mystérieux. Ça promet!

Lire aussi