La micro-sieste est-elle une bonne idée ?

Le - modifié le

La micro-sieste est une sieste qui dure cinq minutes maximum. Elle fait de plus en plus d’émules auprès des étudiants et des jeunes actifs. Est-elle vraiment utile ou est-ce juste un effet de mode ?


On connaissait la power nap ou la sieste éclair, cette sieste qui dure un quart d’heure en moyenne. Depuis peu, on trouve une formule encore plus express : la micro-sieste, qui dure moins de cinq minutes. Cinq minutes, ce n’est bien entendu pas assez pour rentrer en phase de sommeil profond. La micro-sieste ne vous « plongera » seulement que dans une somnolence et un sommeil léger. Deux questions se posent alors. Est-elle vraiment efficace ? Et plus simplement, comment faire une micro-sieste ?
 

La microsieste : pour avoir un regain d’énergie

Si elle dure plus de vingt minutes, une sieste risque de vous plonger dans une phase de sommeil profond. Pas facile de se remettre au travail à 14h si vous êtes tout ensommeillé ! La micro-sieste, elle, sert à recharger les batteries et à vous donner un regain d’énergie.

Comme on l’a dit, la micro-sieste peut être découpée en deux phases : somnolence et sommeil léger. Si vous n’êtes pas totalement endormi, vous êtes détendu et restez en revanche réceptif aux stimuli extérieurs. Votre corps est relaxé, votre respiration plus lente et votre cerveau se met en phase de sommeil, mais dans un laps de temps suffisant pour ne pas vous plonger en état de sommeil profond. Résultat : vous diminuez votre stress, vous boostez votre moral et vous récupérez de l’énergie. C’est un peu comme si vous vous branchiez pour recharger vos batteries ! La micro-sieste permettrait même de renforcer la mémoire d’apprentissage, et d’être plus productif au travail. En résumé, selon le professeur David F. Dinges, elle permettrait de développer certaines aptitudes cognitives.

La micro-sieste ne présente donc aucun effet négatif, sauf si elle dépasse les fatidiques 20 minutes. Si vous êtes plein d’énergie et que vous préférez être actif pendant la journée, la micro-sieste n’est peut-être pas pour vous. En revanche, si vous avez besoin de récupérer en milieu de journée et de vous rebooster, c’est peut-être la solution qu’il vous faut.
 

Comment se plonger dans un état de sommeil léger ?

Faire une micro-sieste ne marche pas forcément du premier coup. Cela demande un peu de pratique, mais vous pourrez y arriver assez rapidement. Si vous êtes au travail, le début de l’après-midi, avant la reprise du travail, est le moment idéal pour une micro-sieste. Ce n’est pas forcément une habitude à prendre quotidiennement : vous pouvez n’y avoir recours que les jours où vous êtes fatigué.

Vous pouvez faire une micro-sieste n’importe où : certains spécialistes recommandent de la faire allongé, dans un environnement calme et avec une lumière diminuée. Cependant, ce n’est pas toujours possible au bureau ! Si la position assise ne vous gêne pas, vous pouvez tout à fait faire votre micro-sieste sur une chaise ou un fauteuil. Ensuite, vous devez vous détendre et ralentir votre respiration, en essayant de ne penser à rien. Afin de ne pas glisser dans un état de sommeil profond, n’oubliez pas de programmer votre un réveil !


Plus d'infos sur digiSchool : Les 101 astuces d'un prof pour gérer le stress