Kanye West démarre sa campagne présidentielle avec un discours déroutant

Le - Par .

Le rappeur a énoncé quelques-unes de ses propositions de campagne ce week-end. Entre larmes et critiques, son meeting a pu en surprendre plus d’un.

Kanye West, plus en forme que jamais, poursuit son ambition présidentielle en lançant sa campagne avec un meeting complètement fou en Carline du Sud. Le rappeur est tout d’abord apparu à l’Exquis Event Center avec le chiffre 2020 rasé sur son crâne.

Il a ensuite invité deux jeunes femmes à monter sur scène avant d’exposer son opinion sur la drogue, l’avortement mais aussi son partenariat avec Adidas.

Ye s’est même mis à pleurer en évoquant son père qui avait demandé à sa mère d’avorter.

Kanye West ne voulait pas garder North West

Le rappeur n’a pu contenir ses larmes également en se souvenant qu’il ne voulait pas que sa femme, Kim Kardashian, garde leur aînée, North West. «J’ai failli tuer ma fille. J’aime ma fille… La création est la volonté de Dieu». Selon Kanye West, la solution est de légaliser l’avortement mais «toute personne qui accouche devrait recevoir un million de dollars».

Enfin, le meeting a été l’occasion pour Ye de se vanter de son intelligence. Il a, en effet, annoncé au public: «Je suis un génie avec 132 de QI qui a dû aller à l’hôpital car son cerveau était trop gros pour son crâne».

Après ce meeting surprise, il ne fait plus aucun doute, Kanye West souhaite poursuivre une carrière en politique. L’artiste américain a cependant dépassé la date limite pour s’inscrire dans certains Etats américains.

Lire aussi