«Kaléidoscope»: cette nouvelle série qui se regarde dans le désordre

Le - Par .

La plateforme américaine a fait un pari fou. Celui de créer une série où l’ordre de diffusion des épisodes n’a pas d’importance…

Netflix ne cesse de se renouveler. Le géant américain, qui réalise des centaines de productions, s’est lancé un nouveau pari. Celui de créer une série où il n’y a pas d’ordre de visionnage. Composée de huit épisodes, le spectateur peut choisir de commencer cette saison traditionnellement par le début, ou bien par la fin !

Au total, 64 combinaisons existent pour regarder «Kaléidoscope». Et ce grâce à une histoire, où le point de vue de chaque personnage a son importance: «Un voleur vétéran et sa bande organisent un braquage épique pour gagner 7 milliards de dollars. Mais la trahison, la cupidité et d’autres menaces contrecarrent leurs plans.»

«Kaléidoscope» sur la même voie que «Black Mirror» ?

En créant «Kaléidoscope», Netflix rappelle à ses utilisateurs le succès de ce projet spécial avec «Black Mirror», dont la saison 6 est en production. En 2018, la plateforme partage l’épisode interactif «Bandersnatch». Tout au long du visionnage, le spectateur choisit le destin des personnages principaux. Sur les réseaux sociaux, les internautes s’amusent à partager en masse leur aventure.

Le but étant d’avoir l’histoire la plus originale et inédite. Avec «Kaléidoscope», Netflix s’aventure dans un nouveau genre de production audiovisuelle. Pour beaucoup, l’avenir des séries peut littéralement changer avec ce genre de concept.