«Johnny Run Away»: zoom sur l'autre succès de Tones and I

Le - modifié le - Par .

Tones and I est la nouvelle révélation électro-pop australienne, révélée par le hit "Dance Monkey". Découvrez un autre de ses singles qui cartonne : "Johnny Run Away" !

Tones and I: la chanteuse à la voix enfantine

Tones and I, alias Toni Watson, est une chanteuse australienne qui se distingue par sa voix. Le public a pu découvrir son timbre vocal si particulier lors de la sortie de son premier EP, intitulé "The Kids Are Coming" (2019). Composé de 6 titres, ce premier disque contient notamment le premier hit de la chanteuse : "Dance Monkey". Avec une voix enfantine, mais puissante, un peu nasillarde, Tones and I s'est très vite imposée en Australie comme à l'étranger.

La jeune femme passionnée de musique depuis son enfance a rencontré en 2017 son manager, Jackson Walkden-Brown. En attendant que ses projets musicaux aboutissent, Tones and I se produit dans la rue dans la ville de Byron Bay, tout en travaillant comme vendeuse dans une boutique. C'est son licenciement qui va étrangement produire le déclic attendu : elle s'achète une loop-station, appareil qui permet de créer des sons à partir d'une voix. Elle trouve son style vocal et musical, et compose ses propres chansons.

C'est grâce au succès mondial du single "Dance Monkey" que Tones and I parvient à se faire connaître. La chanson très rythmée et portée par un clip hilarant est plébiscitée par un large public. Le single se classe au top des charts en Australie, au Royaume-Uni, en Irlande, en Allemagne, en Norvège... Il atteint la troisième place en France sur iTunes, tandis que le clip de "Dance Monkey" devient pendant une semaine le clip le plus visionné sur YouTube !

Le premier succès de Tones and I : "Johnny Run Away"

Avant le succès massif du hit "Dance Monkey", la chanteuse australienne a sorti le single "Johnny Run Away". Ce titre s'appuie sur un mélange de styles musicaux, misant sur une mélodie teintée de pop et d'électro. Sa voix enfantine se fait immédiatement remarquer, et le single se classe à la 12e place du classement australien (ARIA). Il séduit également le public irlandais, conquis par ses sonorités venues d'Australie, mais d'inspiration nordique.

"Johnny Run Away" aborde un sujet personnel pour la chanteuse Toni Watson. Elle parle de son meilleur ami gay, qui a connu le harcèlement et la désapprobation de son propre père quand il s'est exprimé très jeune sur le sujet de sa sexualité. La chanteuse soutient le fait de s'enfuir et de vivre loin des préjugés et de la violence.

Le clip de "Johnny Run Away" en noir et blanc met à l'honneur la chanteuse se produisant dans la rue puis sur scène devant un jeune public. Avec 9 millions de vues sur YouTube, cette vidéo se distingue, même si elle n'atteint pas le succès considérable du clip de "Dance Monkey", qui comptabilise 697 millions de vues. La chanson "Johnny Run Away" a en tout cas permis à la chanteuse d'être entendue sur les radios australiennes, puis de conquérir en douceur l'Europe. Depuis, la révélation électro-pop australienne enchaîne les concerts quasiment tous complets pour promouvoir son premier EP, et continue d'exposer son univers musical atypique et sa voix enfantine.

Lire aussi