Le -
modifié le -

Jain: retour sur l'incroyable succès de son album "Zanaka"

© © Getty Images / Scott Dudelson

"Zanaka": un melting-pot musical!

Le premier opus de Jain se distingue par son originalité musicale. A une base électro-pop s'ajoutent des percussions africaines et influences reggae et folk. Ce métissage s'explique par la personnalité de la jeune chanteuse et par son parcours. Jain est en effet, dès son plus jeune âge, influencée par la musique africaine. Sa mère, métisse malgache, lui transmet son amour du chant.

Pendant son enfance, Jain a souvent déménagé, au gré des mutations de son père, employé dans une compagnie pétrolière. Née à Toulouse, elle s'est installée à Dubaï à 9 ans, puis au Congo trois ans plus tard. Elle s'est initiée aux percussions africaines et a commencé à composer ses premières mélodies à 16 ans. Son goût pour les musiques rythmées et dansantes est né au cœur même de l'Afrique. Après un retour en France à Pau, puis un bac en poche passé à Abou Dabi aux Emirats Arabes Unis, la jeune femme commence à faire paraître ses titres sur MySpace. Elle est remarquée par le producteur Maxim Nucci, alias Yodelice, qui travaille avec elle sur son premier opus.

Jain et le succès énorme de "Zanaka"

Le premier album de Jain comprend des titres écrits sept ans avant sa sortie comme le hit "Come" ou des morceaux plus récents tel "Makeba". L'opus devient disque d'or en France quelques mois après sa sortie. En 2018, il est certifié disque de platine, avec plus de 500 000 exemplaires vendus. Le single "Come" se classe n° 1 des ventes en France, mais aussi en Pologne, où il est choisi comme jingle par une chaîne TV.

Le clip de "Makeba", en hommage à la chanteuse africaine Miriam Makeba, est tourné en Afrique. Très remarqué pour son originalité et ses rythmes africains, il est sélectionné pour concourir aux Grammy Awards. Avec ses titres chantés en anglais et ses styles musicaux variés (électro, pop, reggae, hip-hop, musiques africaines et orientales...), l'opus séduit à l'étranger. Jain se produit sur scène dans des festivals américains reconnus comme Le Lollapalooza ou le Coachella Festival. Elle fait partie de la génération montante d'artistes français qui vendent beaucoup d'albums à l'étranger.

"Zanaka" comprend également les planants "Lil Mama" et "Mr Johnson" aux sonorités reggae et hip-hop, le très dansant "Heads Up" aux beats saccadés ou encore le plus folk "You Can Blame Me".

Jain: une image artistique travaillée

La chanteuse est fortement influencée par l'art. Le clip de son hit "Come" est un hommage à de nombreux artistes comme Magritte. Jain apparaît sur la pochette de l'opus et dans le clip en Shiva aux bras démultipliés. Il s'agit d'un clin d’œil à la jeune femme, plutôt timide au quotidien, mais bête de scène en concert, seule avec sa guitare et sa boîte à sons. Le clip joue sur les procédés de démultiplication, de camouflage, de fonds verts ou de perspectives impossibles! Dans "Makeba", elle étonne en robe noire à col blanc Claudine au milieu des paysages africains. Depuis, elle a adopté la combinaison fluo pour son opus "Soldier".