Le -
modifié le -

Gims et Dadju: une relation fraternelle très forte malgré la compétition

© © Getty Images / Bertrand Rindoff Petroff

"Je ne peux qu’être super fier de ce qu'il a accompli."

C’est le petit frère de Gims, Dadju, qui, interrogé par le HuffPost, déclare son admiration pour son aîné. Il a été témoin du succès de Gims avec son groupe Sexion d’Assaut: "Quand il a commencé à percer, j'étais super fier de lui, je l'ai tellement vu travailler pour arriver là où il en est." Et lorsque le site d’information lui demande si la compétition musicale est un frein à leur relation, Dadju réplique qu’il n’est pas jaloux de son frère, seulement désireux d’atteindre le même niveau que lui.

L’interprète de "Fuego" en feat. avec Aya Nakamura sait qu’il sera toujours comparé à l’idole des Français: Gims. Pour lui, ce n’est pas un obstacle insurmontable et cela peut même tourner à son avantage: "S'il me présente comme son petit frère, les gens vont immédiatement s'intéresser à moi. Il me permet d'avoir une certaine visibilité."

Dadju n’est d’ailleurs pas avare des conseils de son frère, avec lequel il a chanté le single "Ma Fierté", en feat. avec Alonzo. Finalement, le seul inconvénient, comme l’exprime Dadju: "C'est qu'il est tellement fort, tellement énorme en tant qu'artiste qu'il engloutit tout autour de lui, il attire toute l'attention. Se sortir de cette mécanique est un travail de longue haleine, mais j'ai l'impression que je commence à m'en sortir, petit à petit."

Une famille de musiciens

Gims, 33 ans et Dadju, 28 ans ont évolué dans une famille de musiciens. Leur père, Djuna Djanana, était le chanteur du groupe "Viva La Musica de Papa Wemba". Dadju a aussi été bercé par les chants traditionnels africains et religieux de sa mère.

Quand Gims, né au Congo, arrive en France à l’âge de 2 ans, il connaît une enfance difficile en raison de la clandestinité de ses parents. C’est la musique qui l’a sauvé de la précarité des squats qu’il a connu en tant qu’adolescent. D’une fratrie de 15 enfants, trois autres de ses frères: Bedjik, Afi et Djelass sont des musiciens rappeurs.

Gims et Dadju: deux parcours qui se ressemblent

Si Gims est plus populaire que son frère Dadju, c’est qu’il a commencé plus tôt que son frère. Chanteur du groupe Sexion d’Assaut de 2002 à 2012, Gims a construit sa carrière en passant du rap à la pop variété, et ce, dès son premier album solo "Subliminal".

Disque de diamant avec 1 million d’exemplaires vendus, on se souvient de son hit planétaire "Bella". Depuis, ce sont pas moins de 2.3 millions d’albums vendus depuis ses débuts avec un deuxième album "Mon cœur avait raison", dont le fameux feat. avec Sia "Je te pardonne".

De son côté, Dadju n’a pas à rougir, son premier groupe en duo avec Abou Tall "The Shin Sekaï" l’a fait connaître du public avant qu’il ne lance aussi sa carrière solo. Son premier hit "Reine" en 2017 est single de diamant et prend la première place du Top iTunes. Dadju a obtenu la révélation française de l’année 2018 aux NRJ Music Awards et sa dernière chanson "Calinero" en collaboration avec Vegedream est déjà un succès.