Le -
modifié le -

Freelance : comment s'organiser pour être efficace ?

© iStock

Choisir la structure de son entreprise freelance

Un travailleur freelance est à la fois un créateur d’entreprise et son propre salarié. Comme tout chef d’entreprise, il est tenu de respecter des règles strictes sur le plan juridique. Avant de vous lancer dans une carrière de freelancer, que vous soyez rédacteur web, graphiste, illustrateur, webmaster… il faut donc avoir conscience des contraintes administratives qui vont découler de votre activité et choisir la forme de votre entreprise. Vous pouvez opter pour une société, le plus souvent une EURL, ou choisir le statut d’entreprise individuelle. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès des organismes officiels (Chambre des Métiers, Chambre de Commerce et d’Industrie…, selon votre activité) pour faire le bon choix.
 

En freelance, organiser son temps de travail est impératif

En freelance, la notion de temps de travail est particulièrement floue. Vous n’avez aucun patron qui vous impose des horaires ou des jours de présence ou de vacances. Le freelancer est libre. S’il le souhaite, il peut tout à fait travailler la nuit ou le week-end. Il peut tout aussi bien décider de s’accorder un ou plusieurs jours de tranquillité. C’est là l’un des plus grands dangers du travail en freelance. Si vous ne vous imposez pas certaines règles, la viabilité de votre projet peut rapidement être remise en cause. Il est plus que recommandé de s’astreindre à des horaires fixes. Se lever le matin, se mettre au travail jusqu’à une heure définie est un atout. De plus, le freelancer est en contact avec des clients qui, eux, ont des horaires normaux. Il doit donc être disponible. Se fixer un cadre est donc indispensable.
 

Un freelancer doit mettre des barrières entre vie privée et travail

Un travailleur freelance fait fréquemment le choix d’installer son bureau à domicile. Pratique pour éviter les trajets et confortable, cette organisation doit cependant être bien gérée. Si vous êtes en couple et que vous avez un ou plusieurs enfants, cette situation peut parfois poser problème. Il est important de bien faire comprendre à votre entourage que vous travaillez et que durant vos heures de bureau vous ne pouvez pas être dérangé. L’idéal est de pouvoir s’isoler, de disposer d’une pièce entièrement consacrée à votre activité freelance. Le bureau devient ainsi un sanctuaire où vous pouvez vous concentrer pleinement sur les tâches à accomplir. Louer un espace de coworking est également une solution à envisager. Cela engendre quelques frais supplémentaires, mais vous permet d’avoir un véritable environnement de travail et de voir du monde, ce qui peut être un plus pour les freelancers isolés.
 

Ne pas vouloir en faire trop en freelance

Pour un travailleur freelance, la question de la quantité de travail est essentielle. Bien évidemment, un indépendant qui n’a pas suffisamment de clients et de commandes, cela pose problème. Mais l’inverse peut être vrai également. Dans certains cas, il faut savoir refuser des commandes pour ne pas risquer une surcharge. En freelance, la notion de 35 heures n’existe pas et les semaines sont généralement plus intenses que cela. Il ne faut pas pour autant partir sur des rythmes exagérés. Travailler 12 heures par jour 6 ou 7 jours sur 7 est une très mauvaise idée, car vous ne tiendrez pas la distance. Ménagez-vous des plages de repos suffisantes qui vous permettent de profiter de vos amis, de votre famille et de pratiquer certains loisirs. Dans le même ordre d’idée, n’hésitez pas à faire régulièrement une petite pause dans votre travail pour vous aérer l’esprit.
 

La rigueur, une nécessité absolue pour travailler en freelance

Une bonne organisation n’est pas valable si vous ne faites pas preuve d’un minimum, ou plutôt d’un maximum de rigueur. Travailler à domicile exige de ne pas se laisser envahir. Même si vous vous y retrouvez dans une certaine pagaille organisée, à long terme, cela posera problème. Votre bureau, réel ou informatique, doit être rangé. Tous vos dossiers doivent être triés et classés au fur et à mesure. Un classement bien effectué et si possible mis à jour quotidiennement vous fera gagner un temps précieux. Cette étape de rangement est également un bon moyen de finir la journée de travail. Une sorte de rituel indiquant que l’heure du repos est venue.
 

Bien planifier son activité de freelance

En freelance, l’activité n’est pas toujours linéaire. Vous pouvez connaître une période de creux et, au contraire, des moments d’activité intense. Si les commandes s’accumulent sur votre bureau, il est facile de s’y perdre et, par conséquent, de perdre en efficacité, au risque de décevoir vos clients. Pour une bonne organisation freelance, il est donc impératif d’établir vos priorités et de vous y tenir. Un développeur web, par exemple, doit faire preuve de rigueur dans son travail et il en va de même pour son organisation quotidienne. Ce n’est pas parce qu’une nouvelle commande intéressante tombe qu’il faut modifier votre planning, il faut l’y intégrer. Il faut mettre en place une hiérarchie stricte entre les différents projets. Faire une liste du programme du jour ou de la semaine est une excellente méthode pour avoir une bonne visibilité de votre activité et vous offrir un cadre de travail solide pour mettre toutes les chances de succès de votre côté.