Le -
modifié le -

Flex office : nouveau mode d'aménagement de l'espace de travail

© iStock

Après l’open space, voici venu le temps du flex office

Depuis les années 1990, les entreprises ont développé en masse le système d’open space. L’idée, réunir au sein d’une même salle un certain nombre de bureaux. Les collaborateurs d’une entreprise partagent ainsi le même espace, chacun ayant son bureau attitré. Depuis quelques années, ce concept affiche certaines limites et une nouvelle tendance se dessine : le flex office. En français, cela peut se traduire par sans bureau fixe. L’idée est de maintenir un espace de travail commun, mais que les bureaux n’appartiennent plus à personne.

Ainsi, vous arrivez sur votre lieu de travail et vous vous installez où bon vous semble. Une façon de casser la routine, de ne pas toujours être assis auprès de la même personne, mais aussi une source d’économies pour l’entreprise. En effet, entre les arrêts maladie, mais surtout l’essor du télétravail et du nomadisme, des études montrent que 40 % des bureaux sont inoccupés quotidiennement. A une époque où le coût de l’immobilier est très élevé, réduire le nombre de bureaux individuels s’impose comme une évidence.
 

Flex office, un aménagement à bien penser

Passer de l’open space au flex office ne se fait pas d’un coup de baguette magique. Cela nécessite une vraie réflexion. Si vous travaillez en mode sans bureau fixe, vous devez obligatoirement disposer d’un ordinateur portable qui vous permet de travailler en vous installant à n’importe quel poste. Le réseau Wi-Fi de l’entreprise doit être performant, tout comme l’ensemble des connectiques. Des plateformes d’échanges en interne doivent être mises en place ainsi qu’un bon système de stockage des données. De plus, le management doit lui aussi évoluer pour faire du flex office une réussite. Les entreprises qui font ce choix doivent ainsi mettre en place un management dit bienveillant où une grande confiance est accordée aux collaborateurs. Une condition sine qua non de la réussite de ce changement d’organisation qui permet également de libérer de l’espace pour des salles de réunion, voire des espaces détente.