Le -
modifié le -

Eminem : les services secrets s'intéressent au rappeur après son hit contre Donald Trump

© Getty Images / Kevin Winter

Eminem : Un artiste engagé

Avant Donald Trump, Eminem avait déjà élevé la voix contre la politique de George W. Bush. On est en 2004 et la campagne présidentielle débute tout juste. L'artiste exprime alors haut et fort qu'il ne souhaite pas voir Bush accéder au pouvoir.

Et tout cela en chanson. Dans "We as Americans", il parle au nom de tous et écrit qu'il "préférerait voir le président mort". Évidemment, les services secrets commencent à s'intéresser au cas du rappeur, prenant les paroles au premier degré.

Et Donald Trump arriva

Donald Trump représente pour beaucoup d'artistes tout ce qu'ils détestent. Eminem, toujours aussi mordant, ne se gêne pas de dire ce qu'il pense. On est en 2017 aux BET Hip Hop Awards. Eminem est l'un des invités d'honneur de la soirée et interprète "The Storm", un appel à rejeter Donald Trump et sa politique.

Rien de délicat dans les paroles, aucun faux-semblant pour le rappeur. Cela lui vaut quelques semaines plus tard, à nouveau, une visite peu amicale des services secrets pour vérifier ses éventuelles amitiés avec des réseaux terroristes.

(c)écrit par Href