DJ Snake se confie au micro d’NRJ : «Je suis une sorte d’électron libre»

Le - Par .

DJ Snake revient sur la réédition de «Carte Blanche» et ses choix artistiques pour ce projet. En plus, l’artiste donne des conseils à ceux qui veulent se lancer dans ce métier.

DJ Snake revient sur la réédition de "'Carte Blanche"

«C’est juste une histoire de casser les codes». Voilà comment DJ Snake définirait son style musical. L’artiste français a surpris son public en dévoilant la réédition de son dernier album «Carte Blanche». Franc succès dès sa sortie, l’opus abrite les titres qui font danser le monde entier comme «Loco Contigo» ou encore «Taki Taki».

Mais ici, le challenge était bien différent. Pour DJ Snake, le but est d’être là où on ne l’attend pas: «Si je continuais sur la même lignée avec le même type de genre et de toucher le même public ça irait beaucoup plus vite. Mais ce n’est juste pas moi en fait. Je me lasse rapidement des choses et quand je fais un morceau j’essaie d’aller à l’opposé juste après. C’est juste une histoire de casser les codes et les formats. Je suis une sorte d’électron libre, je fais ce que je veux».

Cette fois-ci, DJ Snake a fait appel à de nombreux DJs, artistes, remixeurs et producteurs pour réinventer ses propres morceaux: «Je leur ai demandé de retoucher, de refaire des versions et de aussi tendre la main à certains jeunes DJs qui commencent ou qui ont très peu de visibilité. Donc le fait de mettre un peu ces jeunes-là en lumière, je pense que c’était une démarche assez cool».

DJ Snake donne des conseils pour les jeunes DJs

DJ Snake, de disquaire à mentor

L’artiste français a démarré sa carrière en étant disquaire. Dans le magasin où il travaillait, il a eu la chance et l’opportunité de rencontrer les personnes qu’il admirait dans ce milieu. De précieux conseils lui ont été donnés, et grâce à cela, DJ Snake est au sommet aujourd’hui. Il était donc naturel pour lui de faire de même avec les jeunes qui débutent dans ce métier.

«C’est ce que je donne comme conseil au jeunes. N’ayez pas peur de vous dire, ‘Je veux devenir le meilleur.’ Il n’y a aucun souci là-dessus». Il poursuite en donnant les clés de sa réussite : «Le travail, le sérieux, l’assiduité et la passion. Je pense qu’il faut juste trouver son truc. On est tous forts en quelque chose, il faut juste le trouver».

DJ Snake, ses inspirations pour sa marque "Pardon My French"

DJ Snake ouvre son pop-up store à Paris !

Et ce n’est pas la seule surprise que DJ Snake a réservé à ses fans pour ce grand week-end. En plus de son concert très attendu à La Défense Arena le 22 février, la DJ français ouvre les portes de son pop-up store à Paris. Seront disponibles de nombreux articles de sa marque de vêtements «Pardon My French».

Une marque justement qui est à l’effigie de DJ Snake. «Elle me représente dans le sens où chaque pièce peut être portée par moi. […] C’est juste partager une vision comme la musique en fait. […] Je m’inspire beaucoup de plein de choses, je voyage beaucoup… Quand on parle de créativité je suis vraiment une éponge que ce soit au niveau de la musique ou du prêt-à-porter». Rendez-vous au 23 rue du Roi de Sicile dans le 4e arrondissement de la capitale. 

Lire aussi