Des robots bientôt dotés d'une peau tactile électronique ?

Le - modifié le

Si les ingénieurs tentent de donner une âme numérique aux robots, d'autres cherchent à leur permettre de ressentir le "toucher" au travers d'une peau tactile souple. Des applications médicales sont prévues.

L'avenir radieux des robots de tout acabit ne fait plus aucun doute, mais pour l'heure, ils restent des machines dont les tâches et actions sont relativement limitées par leur absence de toucher "réel" qui leur permettrait d'accomplir des fonctionnalités plus sensibles, et surtout, de ressentir la pression sur plusieurs points.

Des chercheurs et étudiants de l'Université du Minnesota ont annoncé à ce propos la mise au point d'une imprimante 3D un peu particulière car à même de créer un épiderme artificiel qui intégrerait directement de minuscules capteurs de pression.

En clair, il s'agit d'une "peau" artificielle réactive composée d'électrodes et de capteurs, dont les infos transmises seront traitées par l'A.I du robot.

Le champ d'applications est vaste car à l'heure où l'on parle de robotique de haute précision (milieu médical notamment), il est primordial que de voir les machines capables de transmettre des données via des points de pression (doigts et pieds notamment).

L'univers médical pourrait être positivement impacté par ce type d'avancée dans l'impression 3D de derme sensitif, et plus particulièrement, les services des grands brûlés qui pourraient faire appel à ce type de derme plutôt qu'à la culture de cellules.

Pour l'heure, NRJ Games se garderait bien de dresser des plans la comète, mais salue le formidable essor de la bio-technique et de l'impression 3D.

PP Garcia pour NRJ Games / @ppgarcia75

© NRJ

Lancer le diaporama