Dadju, plongé dans la musique depuis tout petit !

Le - modifié le - Par .

Pour beaucoup, la musique est une passion qui se révèle dès le plus jeune âge. C’est le cas notamment pour Dadju, l’interprète du hit "Reine", bercé par la musique durant toute son enfance.

Une famille de musiciens

Élevé au sein d’une famille de musiciens, Dadju est là pour en témoigner. Le natif de Bobigny en Seine–Saint-Denis fait partie d’une grande fratrie de quinze enfants. Beaucoup à la maison ont un lien direct avec la musique.

Un papa chanteur, un arrière-grand-père musicien

Depuis toujours, le papa de Dadju chante régulièrement dans un groupe de musique baptisé "Viva La Musica". Formée à l’initiative de Papa Wemba, la troupe se lance au milieu des années 1970. Né de la volonté de faire vivre la jeunesse congolaise, le groupe enregistre quelques chansons comme "La Vie est Belle" ou encore "Santa". Si l’on remonte un peu plus haut sur l’arbre généalogique de Dadju, on retrouve également un arrière-grand-père musicien. À sa manière, Dadju perpétue donc la tradition familiale.

La musique traditionnelle du côté de la maman

Pour le côté "traditionnel" de la musique justement, on peut compter sur la maman de Dadju. Tout au long de leur enfance, Dadju, ses frères et ses sœurs sont bercés par des chants traditionnels africains. De façon tout aussi régulière, la maman de Dadju entonne également des chants religieux devant ses enfants.

Un frère célèbre

On connaît plusieurs exemples de fratries élevées dans la musique et dont plusieurs membres ont réussi à faire carrière. Pour les Nsungula (le nom de famille de Dadju), c’est également le cas. Pour se lancer dans la musique, Dadju a pu s’appuyer sur le parcours musical de son frère, qui n’est autre que Gims. L’interprète de "Bella" a sans aucun doute délivré quelques précieux conseils à son frère pour lui permettre de cartonner avec son single "Reine".

Et une source d’inspiration

Comme son grand frère, Dadju a choisi de mélanger les genres musicaux. Depuis le début de son parcours, l’auteur de l’album "Poison" profite de la célébrité de son aîné pour se faire une place dans l’univers de l’industrie musicale. Pour autant, la notoriété de Gims peut aussi être un inconvénient. En effet, lorsqu’ils rencontrent Dadju, beaucoup le perçoivent comme "le petit frère de Gims". Mais dorénavant, Dadju a su se faire une belle place dans le milieu de la musique.

Quid de l’avenir de la famille ?

Chez les Nsungula, la musique est donc une histoire de famille. Légitimement, on peut donc s’interroger sur le futur et la relève. Déjà papa une première fois (et une seconde fois ?), Dadju ne pourra forcément s’empêcher de penser à l’avenir professionnel de sa descendance. Il est toutefois encore un peu trop tôt pour se prononcer sur cette question.

Lire aussi