Le -
modifié le -

Concrete Genie : la future perle artistique de la PS4

© 

Une idée simple, originale et porteuse d’un message de sensibilisation

Concrete Genie se distingue par son concept singulier et ambitieux. Le joueur incarne Ash, un jeune garçon doué pour le dessin. Seulement, ses créations prennent vie. L’idée de base rappelle Okami qui permettait d’utiliser un pinceau céleste pour combattre les ennemis et découvrir la mythologie nipponne. Malgré la fantaisie qui découle d’une telle idée, PixelOpus s’est tourné vers une tonalité dramatique. Si la solitude et le pouvoir de l’imagination constituent les principaux sujets, l’intrigue sensibilise sur un problème de société : le harcèlement scolaire. Point de départ pour retrouver les feuilles perdues du carnet d’Ash.

© 

Vivre à travers l’art

Par ailleurs, Denska, la ville de pêcheurs, se distingue par ses rues ternes et son ambiance morose. Ce qui confronte la poésie des dessins à une réalité maussade, presque désenchantée. Il incombe à Ash de redonner un semblant de vie aux quartiers par son art, tout en affrontant ses peurs. Il convient néanmoins de les préserver de la pollution et du vandalisme. Autre particularité bienvenue, chaque séquence peinte possède une âme. Ce qui vient justifier en partie leur animation. Les phases de création s’annoncent riches, notamment en prenant en compte le volume de peinture nécessaire et une évolution dans le comportement de vos créatures. Ces dernières apprennent et réagissent différemment en fonction des expériences vécues.

Des dessins qui ouvrent de multiples possibilités

Les dessins sont également un moyen intermédiaire pour résoudre des énigmes, tout en étant source de distraction pour oublier la solitude d’Ash. L’exploration de la ville se veut assez libre pour s’approprier l’environnement. Par ailleurs, les développeurs encouragent la fouille des lieux pour débloquer des pinceaux, des couleurs et d’autres outils. Ceux-ci ont une connotation particulière en fonction des émotions d’Ash. Il est donc possible de privilégier des scènes enjouées ou de peindre des sujets avec un point de vue plus mélancolique.

Un gameplay permissif pour différentes expériences à l’étude

Tant dans les objectifs que dans les moyens à disposition du joueur, Concrete Genie propose une expérience à contre-courant des productions actuelles. Dans un genre différent, son approche pleine de sensibilité rappelle l’ambiance de Brothers: A Tale of Two Sons. Cela vaut aussi pour son gameplay novateur qui use du DualShock 4 pour dessiner, et ce, sans avoir d’aptitudes particulières. Toujours est-il que le jeu de PixelOpus profite d’une liberté artistique totale avec les moyens conséquents de son éditeur, Sony. Un mode multijoueur serait à l’étude, tandis que la réalité virtuelle fera partie de l’aventure. Deux modes distincts permettront de s’immerger plus profondément dans l’œuvre poétique des créateurs d’Entwined.

© 

Bande annonce Concrete Genie date de sortie