Le -
modifié le -

Community manager : un métier pour les passionnés de réseaux sociaux ?

© iStock


Le rôle du community manager

C’est une personne salariée ou indépendante qui se met au service d’un projet en lien avec une association, un produit ou bien une entreprise. Son rôle consiste à établir le dialogue avec une communauté d’internautes qu’il fédère autour de cette idée commune, dans le but de faire remonter leurs réactions à celui qui l’emploie.

Il doit aussi être capable d’analyser ses résultats, de produire des graphiques, des tendances, à destination de son client. Il doit pouvoir rédiger les contenus, voire participer à la stratégie de communication envers les gens auxquels il s’adresse.

Les concernant, le community manager doit savoir parfaitement cibler les internautes avec lesquels il communique et maîtriser tous les codes d’échange avec sa cible. Il doit faire montre de créativité : animer un forum, créer un blog, rédiger des fiches produits, organiser des concours, lancer des promotions… Les façons de fédérer son public et de le séduire doivent être variées et sans cesse renouvelées.

 

Les réseaux sociaux, son terrain de jeu

Rien de tel que les réseaux sociaux pour réunir une communauté d’internautes intéressés par le même sujet. La première action d’un community manager sera par exemple de créer un groupe sur Facebook, à condition de le faire vivre, d’en modérer les publications et d’en trier les membres. Il devra aussi créer un hashtag sur Twitter.

Selon le produit, il pourra faire vivre un profil sur Instagram avec des photographies. Mais dans tous les cas, il devra prendre garde à la protection des données personnelles, au respect de la netiquette, à la veille sur ce qui se dit ailleurs sur sa marque ou son produit.

De nombreux diplômes peuvent déboucher sur un poste de community manager, du BTS communication à la licence Techniques de l’information, pour un salaire débutant avoisinant les 2 000 €. L’évolution en communication numérique va de pair.