Coldplay: retour sur le carton de l'album «X&Y»

Le - modifié le - Par .

Coldplay était très attendu après le succès de son dernier album. Son retour avec «X&Y» confirme encore le talent et la créativité du quatuor britannique. Focus sur un disque original et poétique.

Un album poétique

Avec ce troisième album sorti en juin 2005, le groupe Coldplay porté par la voix envoûtante de Chris Martin a connu un énorme succès commercial. Les mélodies, telles que "Square One" ou "Fix You", repris par le Britannique Sam Smith, donnent le ton à ce disque intimiste. Chris Martin y relate ses espoirs, ses états d’âme, ses ruptures amoureuses et se pose de nombreuses questions existentielles ; à l’image de son titre "White Shadows" qui plonge ses fans dans une douce mélancolie. Il y a certes une pointe de tragique dans cet opus aux rythmes entêtants, mais le génie de Coldplay est de pouvoir faire passer un plein d’émotion sans jamais tomber dans le pathos. Les aficionados découvrent une autre facette de leur idole, qui raconte une histoire dès le premier morceau, et tel un feuilleton, termine son témoignage sur "Square One". Un disque, semblable à une traversée en mer, avec ses mouvements calmes et ses envolées beaucoup plus coléreuses. Il y a un peu de U2 dans cet album, des intonations de The Cure, ce qui n’enlève rien au pur jus de la personnalité du groupe britannique Coldplay.

La balance des opposés

L’originalité de l’album "X&Y" du groupe rock alternatif Coldplay tient beaucoup au mixage des harmonies qui s’en dégage. Entre les synthés pour la touche électro, les guitares oscillantes entre l’acoustique et le pop-rock ou encore le piano lancinant pour un retour au bleu, les compositions sont soignées et pensées. Le quatuor navigue, cherchant un équilibre entre les opposés qui s’attirent plus qu’ils ne se repoussent. C’est d’ailleurs le message du titre donné à l’album "X&Y", comme l’a expliqué Chris Martin: "X&Y met l'accent sur la bonne balance, les opposés qui s'attirent ou ne fonctionnent qu'avec leur équivalent." La pochette du disque ainsi que l’ensemble des morceaux utilisent le code Baudot et son fameux "mystère des nombres". À noter que la dernière chanson acoustique "Til Kingdom Com" est une piste cachée. Chris Martin devait l’enregistrer avec Johnny Cash, dont la mort prématurée a fait échouer le projet de collaboration.

Un best-seller de Coldplay

À sa sortie en 2005, l’album "X&Y" a atteint 8,3 millions de ventes dans le monde et s’est installé en première position des hit-parades dans vingt-huit pays. En 2011, l’opus a cumulé 13 millions d’exemplaires. Le hit "Speed of sound" a remporté le Brit Award du meilleur single de l'année 2006. Un carton aussi bien en Grande-Bretagne qu’aux États-Unis, qu’en Europe ou qu’en Belgique. Le disque a aussi reçu le Brit Award du meilleur album de l'année, partagé avec celui des Black Eyed Peas. Les critiques musicales ont été positives, même si certains fans trouvent l’album moins innovant que le précédent, "A Rush of Blood to The Head".

Lire aussi