CD Projekt RED : le studio référence en matière de RPG

Le - modifié le

Avec le développement de la saga The Witcher, CD Projekt RED est devenu une référence dans le domaine du RPG. En attendant la sortie de Cyberpunk 2077, retour sur l’histoire du studio.

Premiers pas dans la distribution et la traduction de jeux vidéo

Fondé en 1994, CD Projekt RED se spécialise tout d’abord dans les imports de jeux vidéo et la publication de logiciels sous forme de CD-Rom. En parallèle de cette activité, l’équipe se charge de la localisation de titres internationaux. On leur doit notamment l’une des premières traductions polonaises d’un jeu vidéo avec Baldur’s Gate. Le partenariat avec Interplay débouche sur le portage de Baldur’s Gate: Dark Alliance pour PC. Malheureusement, les problèmes financiers de la compagnie américaine les contraignent à annuler le projet.

L’activité évolue vers le développement de titres originaux

Toutefois, le travail réalisé n’est pas perdu, car CD Projekt RED reste le propriétaire du code source. Il sert de base à The Witcher. Sorti en 2007, leur titre n’est autre qu’une adaptation libre, souvent considérée comme une suite, des romans d’Andrzej Sapkowski. Une œuvre dense reconnue pour sa tonalité mature et un protagoniste charismatique, Geralt de Riv. Les développeurs reprennent alors ces ingrédients pour les intégrer dans un premier titre de qualité.

Des perfectionnistes à la barre d’une saga de fantasy ensorcelante

En 2008, The Witcher: Enhanced Edition propose des ajouts conséquents, notamment un éditeur d’aventures, des quêtes annexes et une amélioration sensible des graphismes. Il faut attendre 2011 pour découvrir The Witcher 2: Assassins of Kings. Le jeu supplante son aîné, tant d’un point de vue artistique qu’au niveau du gameplay. Les combats gagnent en précision et en stratégie, tandis que l’univers demeure toujours aussi immersif. Là où le premier opus avait vu son portage sur consoles annulé, cette suite est également disponible sur Xbox 360.

L’apogée de la quête du sorceleur

Après trois années de développement, The Witcher 3 : Wild Hunt marque la consécration de la saga et, par là même, celle de CD Projekt RED. Des affrontements d’une grande technicité, une écriture subtile et maîtrisée, un monde ouvert gigantesque… Les qualités et les superlatifs ne manquent pas pour décrire le travail du studio polonais. Cela sans compter deux extensions tout aussi indispensables : Hearts of Stone et Blood and Wine. Entre-temps, l’équipe s’est essayée au jeu de stratégie avec The Witcher Adventure Game, également décliné en jeu de société.

De la science-fiction dystopique prometteuse

En parallèle de la production de The Witcher 3: Wild Hunt, CD Projekt RED s’est lancé dans le développement de Cyberpunk 2077. Basé sur le jeu de société Cyberpunk 2020, le titre est en gestation depuis 2012. L’intrigue brasse des thèmes chers aux courants dystopiques et cyberpunk de la science-fiction, tels que le transhumanisme ou le totalitarisme. Se déroulant dans un monde ouvert, Cyberpunk 2077 devrait s’inscrire dans le genre action-RPG. Si l’histoire est amenée à évoluer, c’est également le cas de son avatar avec de nombreuses possibilités de personnalisation. Aucune date de sortie n’est pour l’instant annoncée.