Britney Spears: son frère donne son avis sur le mouvement «#FreeBritney»

Le - Par .

Alors que les fans de la chanteuse appellent à la fin de sa tutelle, le frère de la star, Bryan Spears, avoue que le contrôle des finances de Britney «a été bon pour la famille».

La campagne pour la libération de Britney Spears ne devrait pas prendre fin de sitôt. Le hashtag «FreeBritney» fait toujours partie des tendances sur les réseaux sociaux alors qu’un jugement est attendu le 22 août prochain pour réévaluer la tutelle de la chanteuse.

Selon le frère de la star américaine, Bryan Spears, l’interprète de «Toxic» «a toujours voulu s’échapper de la tutelle». Au micro du podcast «As not seen on TV», le jeune homme a révélé: «Avoir toujours quelqu’un qui te dit quoi faire, ça doit être frustrant.»

Il a également réagi au mouvement de soutien créé par les fans de Britney Spears. «Je comprends que les fans aient l’impression qu’elle est confinée ou enfermée contre sa volonté mais… la tutelle a toujours été une bonne chose pour notre famille, jusque-là, et nous espérons que ça se passera toujours pour le mieux.»

Britney Spears : sa famille convoite-t-elle sa richesse?

Pour rappel, Britney Spears est «sous le contrôle» de son père depuis plus de douze ans. Il a pris le contrôle de toutes ses affaires lors de l’apparition de ses problèmes mentaux. Plus récemment, c’est la mère de Britney Spears, Lynne Spears, qui a officiellement fait la demande au Tribunal de Los Angeles d’un droit de regard sur les finances de sa fille.  La richesse de la superstar serait estimée à 85 millions de dollars.

Juste avant le frère de la star, c’était sa petite sœur Jamie Lynn qui avait brisé le silence sur cette situations préoccupante. Pour elle aussi, il n’y a aucun problème avec la tutelle de Britney.  «Vous n'avez absolument pas le droit d'inventer quoi que ce soit à propos de ma sœur, et je n'ai aucun droit de parler de son état ni de ses problèmes personnels, a-t-elle déclaré. Britney est une femme forte, elle est badass, personne ne peut l'arrêter. Et c'est la seule chose qu'on devrait tous constater à son sujet.», a-t-elle écrit sur les réseaux sociaux.

Lire aussi