Britney Spears: ses révélations chocs sur sa tutelle

Le - Par .

Depuis 2008, Britney Spears est placée sous la tutelle de son père. Aujourd’hui, elle est entendue au tribunal de Los Angeles pour la faire lever. Pendant cette audience, la chanteuse fait d’étonnantes révélations.

Des mots forts. Cette affaire est mondialement suivie. Cela fait quelque temps que Britney Spears est en bataille juridique contre son père. Depuis 2008, la chanteuse est sous sa tutelle. Ce dernier contrôle une grande partie de sa vie et de son autonomie. Aujourd’hui, elle veut tout faire pour la lever. Actuellement, père et fille sont en procès. Ce 23 juin, l’interprète de «Toxic» est entendue au tribunal de Los Angeles.

Pendant cette audience, qui s’est déroulée par visioconférence, Britney Spears s’est totalement livrée sur cet enfer qu’elle vit depuis plusieurs années. Pendant une vingtaine de minutes, la star internationale s’adresse à la juge Brenda Penny: «Je pense vraiment que cette tutelle est abusive», explique-t-elle dans un premier temps. «C’est la seule chance pour moi de vous parler un moment… J’ai besoin de votre aide… Ma demande est de mettre fin à la tutelle.»

Elle poursuit: «J’ai dit au monde que je suis heureuse et que je vais bien.» Britney Spears ne mâche pas ses mots, elle avoue être «traumatisée» par cette situation. «Je ne suis pas heureuse, je ne peux pas dormir. Je suis tellement en colère.»

Pour se défendre contre Jamie Spears, l’artiste n’a même pas le droit de choisir son propre avocat. Son père a la main sur tout. Y compris sur son droit de se marier ou encore d’avoir des enfants: «Je veux pouvoir me marier et avoir un bébé. On m’a dit qu’avec la tutelle, je ne pouvais pas. [...] Pendant des années j’ai travaillé 9h par jours sans repos. Je n’ai pas de carte bancaire, de passeport ou de carte d’identité… Je dois vivre avec des agents de sécurité qui me regardent nue tous les jours… Je suis en prison.»

Britney Spears droguée au lithium ?

Au cours de cette audience, Britney Spears avoue l’inimaginable. Elle commence par raconter qu’en 2018, lors de sa tournée «Piece of Me», cette dernière a été contrainte de se produire sur scène: «Mon propre management pouvait me poursuivre si je n’assurais pas cette tournée.»

Mais le pire est à venir… La maman de 39 ans continue de se confier et avoue l’inimaginable. Cette dernière aurait été droguée lors d’une de ses précédentes audiences. En effet, on apprend que Britney Spears aurait été forcée à prendre du lithium contre son gré. Cet élément chimique est dangereux pour la santé: «Vous pouvez être atteint d’une déficience mentale si vous en prenez pendant plus de cinq mois. Je me sentais droguée, je ne pouvais même pas avoir une conversation avec mon père ou ma mère à propos de quoique ce soit.»

Britney Spears désespérée: elle lance un appel à l’aide

Alors que l’audience touche à sa fin, Britney Spears adresse ces derniers mots à la juge. Elle ne demande qu’une chose, être enfin libre: «Tout ce que je veux, c’est posséder mon argent et que ça se termine. Je veux que mon petit-ami puisse me conduire dans sa voiture.» La chanteuse ne veut pas en rester là: «Honnêtement, je veux pouvoir poursuivre ma famille en justice», lance-t-elle.

Sur les réseaux sociaux, le hashtag #FreeBritney est utilisé des milliers de fois. De cette façon, Britney Spears comprend qu’elle n’est pas seule dans cette bataille. De nombreuses personnalités telles que Justin Timberlake ou encore Mariah Carey ont montré leur soutien à travers plusieurs messages.